Médias sociaux et relations publiques: la communication scénarisée, le fameux calendrier des publications…

35 Comments


















  1. Bravo Nadia,
    Je partage ton propos concernant le manque d’interactivité sur les sites Web. Les erreurs se répètent avec lew nouveaux médias. On les utilise comme les anciens médias, c’est à dire de façaon unidirectionnelle sans permettre aux gens d’échanger, par exemple, entre consommateurs. Quand on sait que les internautes se font d’abord confiance entre eux plutôt qu’au diffuseur d’une info x provenant d’une entreprise, les gens d’affaires perdent ainsi une bonne occasion d’aller recueillir des infos à la source qui leur seraient forts utiles.
    Francine

  2. Author

    Merci Francine! Les habitudes sont difficiles à changer, le contenu produit par les usagers (ugc) est là depuis plus d’une décennie, mais les entreprises reconnaissent son existence seulement depuis l’avènement des réseaux sociaux populaires à la Facebook et Twitter, qui démocratisent encore plus la parole publique.






  3. Bonjour Nadia,

    Je travaille en communication et je suis également étudiante à la maîtrise. Vous parlez d’un nouveau type de plan, mais il n’y a pas vraiment d’exemples ou de références pour en savoir plus sur les plans de communication scénarisé. Avez-vous des modèles à nous référer?

    Merci

    Katherine Duchesne

  4. Author

    Bonjour Katherine,

    C’est en fait ce que je développe dans ma pratique en communication et c’est une partie de ce que j’aurais souhaité approfondir au doctorat. Je peux vous dire d’entrée de jeu que le plan de communication tel que des étudiants me l’ont présenté n’intègre pas la partie interactive de la communication ou même les grandes lignes d’un scénario d’interaction.

    Le plan de communication tel que le je le vois et le pratique, doit intégrer l’idée d’un récit étalé dans le temps et les réponses de l’entreprise à de possibles pistes.

    Je ne donne pas mon modèle, car c’est pour l’instant mon gagne-pain.

  5. Merci Nadia,
    Vous êtes donc une pionnière! Merci de votre réponse.

    Bonne continuation,

    Katherine








Comments are closed.