Expert en médias sociaux? Oui, mais non…

320px-Pinceaux_chinois

Je fais de la peinture, mais je ne suis pas experte en pinceaux pour autant…,

On me demande parfois si je me considère comme un expert médias sociaux, ma réponse est souvent ambigüe, car l’expression me semble galvaudée. Je peux en parler d’un point de vue pratique et théorique, mais à mon avis mon champ d’expertise est plus large. Mais au-delà de la maitrise des techniques et des tactiques, qu’est-ce qu’un expert en médias sociaux? Pour répondre à cela, il faut prendre séparément les deux termes de l’expression. Qu’est-ce qu’un expert? Et comment ou, à quoi, réduit-on l’expression médias sociaux?

L’expert ou la représentation de la spécialisation

Lorsqu’on considère la définition plus classique de l’expert, on pense nécessairement au chercheur ou à l’enseignant du milieu universitaire. Comme l’explique Michel de Certeau dans L’invention du quotidien (extrait ici sur mon blogue), de plus en plus, l’expert, pour garder son autorité doit communiquer, être vu, être reconnu par un public plus large. Et là est le paradoxe, car pour communiquer avec un public toujours plus large, il faut aborder des angles plus faciles de sa matière, voire en sortir, et ce faisant on perd en quelque sorte sa renommée auprès des autres experts. Il y a donc un savant dosage à opérer entre être connu du grand public et être reconnu de son milieu. Donc, quand on parle d’expert médias sociaux pour désigner des individus qui savent utiliser les outils sociaux et leur suite, on élargie le concept pour désigner une expertise qui serait celle des de ces réseaux ou de ces médias sociaux.

Les médias sociaux

Très souvent, l’on acceptera que pour être désigné expert dans un domaine il faut avoir mis en pratique ses connaissances pendant plusieurs années (on parlera souvent de près de dix ans) et être capable d’intégrer les réalités de son domaine d’expertise à d’autres sphères de savoir. Premier bémol ici, qui a été relevé par plusieurs autres blogueurs avant moi : les médias sociaux au sens des sites récents qui permettent le réseautage, comme  Twitter et Facebook, ne sont ouverts à tous que depuis 2006-2007 et n’ont commencé à révéler leur potentiel à titre d’outil marketing (et leur nécessité d’être intégrés à la stratégie de communication des entreprises) que vers 2009, soit à partir du moment où la masse d’utilisateurs a commencé à être intéressante. Les experts médias sociaux ont donc eu pour la plupart trois ou quatre ans pour peaufiner leur savoir. Si vous incluez les blogues et tous les sites interactifs, on peut étirer à 2004 ou 2005. Pour les plus récents experts, la gestion de communautés aura été un premier boulot, pour les plus expérimentés, les médias sociaux sont venus compléter une expérience en marketing ou en communication. Donc, si certains de ces utilisateurs experts ont un réel statut d’autorité, c’est dans un domaine relié aux médias sociaux.

Suis-je une experte en médias sociaux?

Sans hésiter, considérant que je tiens ce blogue depuis 2002, que j’ai été parmi les early adopters des réseaux, je vous dirais que je connais bien les outils et que je réfléchis à leur place dans la fonction communication depuis quelques années déjà. Mais avant même qu’existent les médias sociaux, j’avais été porte-parole pour la ville de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada, directrice des communications pour une maison d’édition et j’en passe. Ah, oui, j’oubliais avant d’arriver en communication, j’avais aussi fait du journalisme, de la recherche et de la gestion de projets pour un musée. J’ai aussi développé des projets d’émission, d’activités culturelles et tutti quanti. J’ai étudié en littérature, en arts, en gestion et en éducation et je travaille en communication depuis 1998, donc si je connais bien le web et les réseaux sociaux, je suis avant tout une communicatrice d’expérience, une chargée de projets, qui s’avère avoir développé une expertise certaine en médias sociaux.

Je ne me dirai pas experte en médias sociaux, car pour moi ce serait comme vous dire que je suis experte en pinceaux parce que je fais de la peinture depuis que j’ai huit ans. Bien connaitre ses outils, avant d’en parler, cela va de soi.

D’autres points de vue sur le statut d’expert ou de gourou

Mitch Joel : The fallacy behind the status of “Social Media Guru”

Erica Ayotte sur Social Media 2Day : How to spot a Social Media Expert who’s full of it

Grégory Pouy sur le Journal du Net : Médias sociaux : les 7 mensonges qu’on essaie de vous faire avaler

  7 comments for “Expert en médias sociaux? Oui, mais non…

  1. 23/01/2013 at 14:42

    C’est tellement vrai!
    Je suis gestionnaire de communauté depuis quelques années. Je vois des gens dans ma région se définir comme expert en médias sociaux. Ils n’ont même pas de compte sur Twitter. Ils pensent que parce qu’ils ont une page Facebook professionnelle, ils sont des spécialistes…

  2. 23/01/2013 at 15:14

    Disons que la vague 2.0 a créé un besoin et beaucoup se disent que ce n’est pas compliqué, suffit d’avoir un compte et de taponner un peu. Mais, il faut savoir aussi ce qu’on est dans ce secteur. Les gestionnaires de communauté connaissent bien des trucs avec Facebook que des experts en communication numérique comme moi ne connaissent pas. C’est un monde le web social, pas juste deux ou trois sites :-)

  3. 24/01/2013 at 13:19

    Pour éviter le débat sur “l’expertise” des médias sociaux, je préfère de loin utiliser le terme “spécialiste” pour me caractériser. Je me “spécialise” dans les médias sociaux, mais je n’en suis pas un “expert”, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a aucune autorité qui peut men donner ce crédit et aucune expérience suffisamment complète pour maîtriser toutes les nuances du domaine.

    Et, je ne parle pas de “maîtriser” un outil (un pinceau) comme Twitter ou Facebook. Un expert doit dans les médias sociaux doit englober une connaissance approfondie de la statistique et de la théorie (la vraie) des réseaux, de la sociologie et de la théorie des jeux (pas la WII U, là), de gamification et de la probabilité aussi. On est loin de savoir comment augmenter son Klout…

  4. 24/01/2013 at 15:56

    Cela revient néanmoins souvent et à mon grand dam. Quelqu’un qui fait la mise à jour des réseaux sociaux en entreprise sans toucher à la stratégie, aura une connaissance technique certaine de “ses outils”. D’où, la comparaison avec les pinceaux, car les gens qui me vendent mes outils dans ce domaine ne sont pas tous capables de faire une œuvre.

    Je préfère aussi le terme “spécialité” car pour ma part, mon domaine d’expertise est la communication externe et au fils des ans j’ai acquis par intérêt personnel et professionnel une connaissance approfondie de l’utilisation des réseaux sociaux dans ce domaine. Ensuite, tout comme la plupart des gens d’expérience, nous avons d’autres forces, en gestion ou en marketing etc.

    Mais “expert médias sociaux” me semble un peu mince pour englober un phénomène aussi large que l’interaction humaine sur les réseaux et ce qu’on en fait dans les différentes sphères des activités sociales, commerciales et tutti quanti.

  5. Charles
    01/02/2013 at 05:31

    Après 10 000 heures consacrés tu deviens passionné. Un spécialiste / expert est une personne qui a étudié en la matière de façon à devenir un professionnel d’un segment de la dites chose! J’en suis à ma treizième années sur le web je crois être un passionné! :-)

  6. 02/02/2013 at 13:37

    Vous avez un point Charles, sur le temps consacré à la pratique. Il y a aussi les réalisations, puis effectivement l’expertise peut être confirmer par les écrits professionnels, les études ou ou la reconnaissance du milieu de la recherche. Bref, oui, la passion précède le tout :-)

Comments are closed.