Tag Archive for cancer

Vous voulez parler de cancer?

La nouvelle a été confirmée, Lhasa de Sela est morte des suites du cancer. C’est vraiment révoltant quand ça arrive à une  femme, qu’elle soit artiste ou pas. Ma cousine est morte de la même façon en 2003, au même âge, à une année près. Les funérailles avaient eu lieu le 11 septembre, deux ans après le 11-9. Six mois plus tard, sa mère mourrait aussi d’un cancer. Deux de mes tantes que j’aimais beaucoup sont mortes aussi des suites d’un cancer du sein, dont l’une au début de 2008.

C’est le genre de chose qui ne s’oublie pas, mais bon, comme elles n’étaient pas connues, à part une photo sur Flickr et une mention avec des émoticônes, ça n’a pas fait jaser. Ça arrive, on pleure, on vit avec (et avec les tests annuels de prévention). Donc, quand j’ai renvoyé la nouvelle de Sylvain Marcoux, trouvée via une autre abonnée (prise à Claude André, vous savez l’histoire de rumeurs…), c’est à ça que je pensais. Au cancer, aux affaires plates, pis aux gens appréciés qui partent trop tôt. Il y a eu une vague de regret collectif pour la jeune femme, l’artiste et de la colère contre cette foutue maladie.

Ensuite, tout s’est gâté. Ceux qui avaient repris la nouvelle se sont rétractés, les accusations de fausses rumeurs ont fusées et ainsi de suite. Si vous ne le saviez pas, sur les médias sociaux, il y a des moralistes qui donnent des leçons, qui vous expliquent ce qui peut être fait ou non. Comme bien d’autres, j’ai dû me fâcher un peu trop contre cette valse-hésitation de la rumeur non-rumeur. Alors, ceux qui savent comment utiliser les médias sociaux disent que maintenant tout est gâché, que les gens utilisent les nouvelles pour se mettre en valeur ou quelque chose comme ça. On dit aussi qu’il faudrait parler de cancer, de tristesse, plutôt que de critiquer comment la non-annonce a été faite.

Bien voilà, c’est fait, je vous ai parlé de cancer et ce n’est pas aussi facile que de critiquer les relations publiques. Mais encore là, les biens-pensants diront certainement que j’essaye de me faire un capital de sympathie. Faque rendu là, il me restera à me taire à jamais ou à dire, ah! pis allez donc tous

Silence de mort

MAJ, 5 janvier : Maintenant que tout est connu, que nous avons tous pleuré et rendu hommage à notre façon à Lhasa, peut-être est-il temps d’admettre qu’aucun de nous n’est équipé pour faire face au décès avec sérénité et professionnalisme. Quand bien même nous discuterions stratégies et réactions (tant pour les médias, les internautes qu’Audiogram), il reste qu’après coup, il est toujours plus facile de dire que nous aurions mieux agi.  J’aurais pris d’autres décisions. Et alors? Est-ce que cela aurait été préférable? Nous ne le saurons jamais. Mais au moins apprenons et admettons que nous sommes dépourvus devant la mort et que chacun veut croire qu’il sait comment réagir…

Tout le monde parle des rumeurs au sujet du décès de Lhasa de Sela. Tout le monde en parle, oui, mais personne ne semblait préoccupé de remonter à la source et de vérifier si cela était bien vrai.

Phase 1 – Le début d’une rumeur

Le 2 janvier en journée, Claude André, journaliste culturel bien connu, déclare sur Facebook son chagrin d’avoir appris le décès de Lhasa de Sela. Sylvain Marcoux, simple internaute comme nous tous, reprend cette nouvelle qui semble tout à fait vraie, puisqu’il la tient d’un journaliste. Il omet toutefois à son premier tweet de le mentionner. De là, plusieurs tweetereux retweetent la dite nouvelle et voilà que la vague était lancée.

Phase 2 – Si les médias n’en parlent pas, c’est donc une rumeur

Les esprits s’échauffent, Marc Cassivi contacte la compagnie de disque de Lhasa de Sela, nous retweetons tous en coeur la réponse pour faire amende honorable : RT @MarcCassivi: Selon Audiogram, que je viens de joindre, la condition de Lhasa était stable à la mi-décembre…via @mariejugag. Un doute persiste toutefois, car l’information a déjà quelques semaines… Plusieurs internautes vont sur Facebook pour vérifier les dires de Sylvain. En faisant une recherche via l’outil de Facebook, il apparaît que certains proches de Lhasa (le père de son demi-frère et un ex de sa sœur) sont au courant du décès.

Phase 3 – Les commentateurs jubilent la nouvelle est démentie

Sylvain Marcoux qui avait tweeté en premier la nouvelle efface ses tweets n’étant plus certain de rien. Déjà, certains médias en ligne commentent la chose comme un exemple de rumeur sur Twitter qui s’est avérée fausse. Cela dit, en faisant des recherches en langue anglaise (fait important, puisque la famille est américaine) sur Facebook, il est maintenant clair que la famille est avisée de son décès.

Phase 4 – Cela vous apprendra, vous, pseudo-journalistes

Ce matin, aucun média mis à part Bruno Guglielminetti (@RC_CarnetTechno) n’avait encore cherché à confirmer l’information autrement que par la voie officielle de la compagnie de disques. Olivier Robillard Laveaux s’en est mêlé, puis Rock Détente et finalement quelqu’un de QMI a appelé Mike Pincus, le père du frère de Lhasa dont les coordonnées sont publiques. Un communiqué suivra, pour ceux qui ont encore besoin d’une source officielle.