Mueck : formalisme, sensationnalisme et humanisme

Mueck Pour parler des œuvres de Ron Mueck, il faut inévitablement se lancer dans un discours formaliste pour aborder leur hyperréalisme, le regard, la peau, ses saillies et sa pilosité, puis les contrastes et les imperfections qui « re-créent » le vrai. Mais au fond, ce réel que propose Mueck est une vue de l’esprit, une illusion, car la réalité ressemble peut-être aux sculptures de l’artiste australien, mais les dites œuvres ne sont ni la réalité ni son imitation, plutôt une interprétation et c’est ce qui fait leur intérêt. Lorsqu’on se prend au jeu de croire à leur réalité, on ressent alors un vertige inexprimable…

Ron Mueck au Musée des beaux-arts du Canada du 2 mars au 6 mai 2007.

Cliquez sur la photo pour rejoindre le site Mueck du Musée des beaux-arts du Canada

Ron Mueck, Couple couché en cuillères, 2005, matériaux divers, collection particulière

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

Voir tous les articles de Nadia Seraiocco →