Non classé

Conter fleurette, pour rien pantoute…

Petit cocktail hier chez une copine, avec quelques amis. La copine en question est célibataire et s’est vue conseiller de flirter plus pour garder la main. Par qui? Bien évidemment, Gros Coquin. Comme de raison, il lui avait recommandé d’en parler avec moi. Et oui, la grande parleuse en la matière, c’est moi. Nad elle comprend, Nad elle sait… Ouin, ouin. Je m’égare, revenons-en à nos moutons en manque de flirt, mon plus grand talent dans le domaine étant très certainement de flirter un peu tout le temps, sans but précis. Le flirt bénin est une forme de gentillesse et de politesse envers l’autre sexe. J. me dit, « mais ça sert à quoi si le gars ne t’intéresse pas? » Je lui réponds, « ben d’abord ça garde allumée, pis on reçoit des sourires, des compliments et des clins d’oeil en retour, ce qui est bon pour l’égo ». De plus, c’est gentil. Qui n’aime pas sentir intéressant, apprécié, voire sexy?

Bien oui, il y a le risque de tomber sur une tache qui pense qu’il a une touche. Mais le risque est minime et les taches s’essayent avec tout le monde de toute façon. Et comme je le disais à J., le flirt clean, pas trop sexuellement chargé, c’est le pr de la célibataire, ce qui fait qu’un gars dit à ses amis, « J. c’est une fille correcte, elle est tellement tripante…»

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

Voir tous les articles de Nadia Seraiocco →

4 réflexions sur « Conter fleurette, pour rien pantoute… »

  1. J’adore cet article! Vous avez vraiment bien exprimé l’art de flirter. Pour l’instant je fais une espece d’enquête sur le thème de la culture de flirter dans chaque pays et je serai ravie si vous vous intèressez à participer. http://bit.ly/eAkFeo

    Merci encore pour votre article.

  2. Ping : Anonyme
  3. Merci, toujours agréable de voir des billets moins récents qui sont lus et appréciés…

Les commentaires sont fermés.