Si par un soir de Super Bowl ou comment je ne vis pas John Giorno

J’aurais bien aimé voir John Giorno qui tenait la vedette au Festival Voix d’Amérique, mais pour toutes sortes de raisons, dont une gueule de bois vendredi, un party samedi (héhé, sitôt émergée on recommence) et un sofa récalcitrant dimanche, je ne m’y suis jamais rendue. Déménager un jour de Super Bowl est une tâche exigeante. Les hommes vous allongeront de bonne grâce leurs outils, mais peu d’entre eux se décolleront de devant leur téléviseur. Or, depuis hier, essayer d’enfiler un sofa dans une porte trop petite relève du choreplay. Vieux chiâleux s’y est adonné avec la collaboration de sa charmante épouse, sous une pluie de oh! et de hiiiii! qui fusaient chaque fois que le sofa se passait un bras dans la cuisine. Bon, par de choregasm pour nous, que des espoirs qui ne se sont pas réalisés, le sofa est donc toujours à la verticale dans l’entrée…

2 réponses pour “Si par un soir de Super Bowl ou comment je ne vis pas John Giorno”

  1. Grâce à cet épisode, J.S. a pris la tête de mon Top 5 des bloggueurs les plus sexy.
    J’espère que ça ne va pas me faire le même effet quand mon proprio va s’essayer sur le canapé lui aussi, tantôt. 😛

  2. Tu vois que ce qui est sexy devient très relatif au « choreplay » quand la réalité s’en mêle… Pour ton proprio, je ne m’inquiète pas vraiment…

Les commentaires sont fermés.