Cœur de verre ou de glace


Blondie a toujours été une de mes idoles. Tandis qu’elle chantait Heart of Glass, j’allais à mes cours de ballet classique et je rêvais de faire autre chose que des entrechats sur de mauvaises interprétations au piano de Satie. Les week-ends, dans un sous-sol de banlieue, j’écoutais avec mes amies des 45 tours de Blondie et nous concotions des chorégraphies beaucoup plus cools que les séances de demi-pointe et de mime du cours de ballet. En fait, j’étais très poche en ballet classique, mais j’y aurai au moins appris à parfaire mon talent de mime et d’un même souffle, le sens du mot cabotinage.