Foi, circonstances et conséquences…

Foi, circonstances et conséquences… J’ai toujours été une observatrice extérieure intéressée, voire une théoricienne, de ces détours impressionnants que prend malgré nous notre cerveau pour négocier l’inadmissible. La tête remplie d’intolérables impressions du 11 septembre, après quelques mois passés à me demander si j’arriverai un jour à croire à ce qui m’est arrivé, je comprends enfin que ma vie ne sera plus la même.

Rien de mystique ne m’habite, seulement une certaine impatience envers les petites choses de la vie et l’inéluctable conviction que je ne poserai jamais plus le même regard sur mon entourage ou sur moi. Je pressens même que lorsque j’aurai enfin fini de voir en rêve des corps tomber au ralenti ou de ressentir la secousse qui a suivi l’écrasement de chaque avion contre le World Trade Center, je ne retournerai pas en arrière et la transformation continuera à s’opérer.

Pour enfin croire à ces images horribles, il me faut accepter que j’ai laissé au Point Zéro, beaucoup plus qu’un ou deux sacs…