Les cérémonies…

Si les cérémonies de fermeture des Olympiques m’ont coupé le souffle quelques minutes, je n’ai pas tardé à retrouver l’usage de mon cerveau… Non mais, dans quel vacuum espace-temps vit-on à Salt Lake City ? Les vieux papys de Kiss, moumoutes de poitrine (sûrement teintes) à découvert, qui hurlent « I want to rock’n roll all night and party every day » m’ont fait hurler de rire. Ça c’est l’esprit olympique ! Je n’avais pas fini de me rouler par terre, que Earth Wind and Fire sortait des boules-à-mites pour entrer sur scène. Que d’émotions…

Sur ces belles images j’irai me coucher, afin de rèver à cette heureuse époque oô, sur les chemins de l’école primaire, je chantais, dans un anglais approximatif : « I was made for Loving you » de Kiss.