La guerre des bacs verts…

Au cours des derniers mois, notre bac vert, dûment identifié a disparu deux fois. Lorsque nous avons ramené le nouveau bac vert à la maison, nous l’avons identifié avec un feutre indélébile, prenant même la peine de préciser avec ironie « ne pas voler » et « do not steal », pour se faire bien comprendre de tous. Depuis, tous les mercredis, je regarde aux alentours, puis je vois les caractères gras de dix centimètres qui énoncent mon adresse et m’appellent… Je ramasse donc mon bac sur le balcon d’un voisin, qui s’obstine à le ramener chez lui, malgré le crayonnage sur les quatre faces…

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

Voir tous les articles de Nadia Seraiocco →