Épicure et la vie simple

Petite soirée tranquille du dimanche, je me réservais deux lectures assez légères. D’’une part le magazine Simple Tastes, qui nous explique par le menu comment vivre une vie pas trop onéreuse, mais avec grand style. Dans un récent numéro, un article exposait les dessous du langage non verbal. Les spécialistes commentaient cette façon que nous avons parfois de rouler les yeux de façon exagérée, lorsque nous sommes en désaccord et la qualifiait de non verbal très agressif. Je referme le magazine et je me tourne vers autre chose, Les consolations de la philosophie, d’Alain de Botton, que je lis à temps partiel depuis quelques semaines. J’’en étais au chapitre consacré à Épicure. Avec le nombre de livres de recettes ou de restaurants qui reprennent le nom de ce philosophe pour communiquer leur amour de la bonne chère, ma soirée était presque thématique. Mais le lien était ailleurs. De Botton raconte les péripéties des philosophes avec humour et sur un ton qui tient souvent du potinage. Or, j’’ai appris que l’’ami Épicure, s’’il prônait le plaisir, se contentait de peu pour être heureux. Des légumes, du fromage et de façon très occasionnelle du vin, mais surtout une bonne tablée d’’amis pour partager son frugal repas. Cela dit, vu ses écrits, il paraît qu’’un des concurrents de l’’époque, Diotime le stoïque, avait publié des lettres obscènes qu’il prétendait être de la main d’Épicure. Surprise que nos grands philosophes se livrent à de tels enfantillages, je me suis mise à imaginer la scène suivante:… Diotime assiste à une conférence prononcée par Épicure, il se tient bien à la vue, bras croisés dans un air défi, et chaque fois qu’Épicure dit le mot « plaisir », il roule des yeux pour toute la foule! En essayant de raconter la chose à M. je riais tellement que j’en pleurais. Décidément, la philosophie console… 😉

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

Voir tous les articles de Nadia Seraiocco →

Une réflexion sur « Épicure et la vie simple »

  1. Votre commentaire sur Épicure et Diotime est tout à fait tordant. On retrouve rarement cette combinaison d’humour et de culture de nos jours.

    Merci de m’avoir donné envie d’aller relire quelques classiques.

Les commentaires sont fermés.