Se réinventer

Il y a cinq ou six ans, une amie m’avait dit que j’avais cette faculté étonnante de tout changer autour de moi, jusqu’à me réinventer. De mon point de vue, il s’agissait tout simplement de modifier ce qui me déplaisait. Ma ville natale était-elle trop étroite ? Je devais donc changer de ville. Ma carrière stagnait-elle un peu, que j’échafaudais de nouveaux plans.

Or, après quelques années passées dans le monde des relations publiques, je me suis aperçu que m’éloignais toujours un peu plus de ce que j’aimais vraiment. J’ai appuyé sur les freins et ai analysé la situation. Je vous fais grâce de mon bilan personnel, comme de mes longues conclusions. Cela dit, la réflexion a porté fruits et je suis maintenant professeur de techniques de communication (ou rédaction si vous préférez) dans un collège francophone de l’Ontario. Tâche à laquelle s’ajoutent de la consultance et quelques coups de pinceau…

Me suis-je encore réinventée ? Disons que pour moi la résignation n’est jamais une solution.