Thank you for smoking

J’ai enfin vu le film de Jason Reitman, Thank you for smoking, d’après le roman de Christopher Buckley. Quiconque a déjà été porte-parole pour une grande organisation appréciera le personnage de Nick Naylor, un lobbyiste de l’industrie du tabac. Nick parle bien. En fait, c’est ce qu’il fait de mieux, dit-il. En un tournemain, il peut convaincre un cancéreux que l’industrie du tabac n’a pas avantage à perdre ses clients et que ceux qui aiment voir le nombre des décès attribuables au tabagisme monter sont dans le camp opposé… Un fameux baratineur. Il cause stratégie et liberté au restaurant avec son petit club sélect, appelé le MoD (pour Master’s of Deaths) et composé du défenseur des armes à feu et de la porte-parole des fabriquants d’alcool. Comme le dit Nick, il faut une morale un peu flexible pour faire certains jobs. De tout évidence, l’univers de Nick le baratineur chavirera, alors que son fils demandera de l’accompagner dans un voyage d’affaires et qu’une jeune journaliste lui soutirera quelques confidences au lit… Un film à voir.

5 réponses pour “Thank you for smoking”

  1. Certain… À voir ces trois porte-parole des industries maudites, on se dit, peu importe où l’oeuvre, que notre sort n’est pas si mal!!

Les commentaires sont fermés.