Les priorités de Stephen et Stéphane

Depuis peut-être une semaine, une publicité du parti conservateur sévit sur les chaînes locales anglophones. On y voit Stéphane Dion débattre avec Michael Ignatieff d’’environnement et soudain le premier dit, « do you think it is easy to set priorities ». Puis, en lettres blanches sur fond rouge on voit, « Leaders set priorities ». Le tout est payé par le parti conservateur. Eille, les élections sont-elles déclarées pis on a oublié de nous le dire? Parce que si elles ne le sont pas, il me semble que de payer pour de la publicité contre le leader de l’opposition c’’est à tout le moins un grand manque d’éthique.

Le « Jedhi Mind Trick », ça vous dit quelque chose? « Voulez-vous vraiment de Stéphane Dion à la tête du pays? », répète avec tout le charisme que le spray-net dans son toupet lui permet, l’autre Stephen, celui qui dirige. Mais à force de nous bombarder de déclarations anti-Stéphane (l’’autre le Libéral) on en vient à avoir envie de crier à Harper, mais laisse notre Stéphane tranquille. Oups! Ça y’’est, je commence à aimer Stéphane Dion.

Les priorités de Stephen (le toupet spray-net) sont assez claires : acheter de la pub pour rester au pouvoir. Chaque fois que je vois cette publicité, ça me donne envie de voter Libéral, pour être bien certaine de débarquer les conservateurs. Stéphane trippe sur l’’environnement, Stephen se fait son cinéma et moi je vois rouge!