Le party de L’âge des ténèbres

Passons donc aux choses sérieuses, maintenant que je vous ai asséné 500 mots de réflexion sur le film, qu’ai-je pensé du party? D’abord le cocktail se déroulait au Musée d’art contemporain et j’adore moi aussi tenir des soirées dans les musées. En ce qui a trait à la logistique de la chose, tout était impeccable. De la salle Maisonneuve jusqu’à la rotonde du Musée, tout était balisé, les invités pris en charge, ça allait rondement.

Le cocktail lui-même m’a laissé froide. J’ai organisé des dizaines (plusieurs dizaines) d’événements et j’accorde une très grande importance au menu. Or, dans ce cas-ci, les bouchées étaient soit des concassés de viande sur cuillers ou petits plats, soit des petites brochettes de viande ou des cuisses de cailles. Cerf, porc, caille et un autre truc non identifé. Bref, j’ai vu quatre différentes bouchées et toutes était composées uniquement de viande assaisonnée. Dur sur l’estomac. Le thème était-il le minibanquet médiéval? En fin de soirée, on servait des minichaussons aux pommes… Ouin.

Maniaque comme je le suis, je considère qu’un menu de soirée devrait toujours comporter au moins une bouchée servie sur pain ou biscotte (ça absorbe le vin), une bouchée végétarienne et des viandes et des poissons.

Cela dit, le sac Chanel avec l’eau de toilette Chance et le magazine Pure était charmant.

2 réponses pour “Le party de L’âge des ténèbres”

  1. Héhé, la job et la vie ce sont deux choses. Quand des gens sont payés pour faire un travail, on peut s’attendre à ce qu’ils sachent monter un menu de cocktail…

Les commentaires sont fermés.