Leader of the Pack

À l’aurore, toute petite est tombée sur le sol en essayant de monter sur le lit. Le bruit m’a réveillé, puis M. a crié mon nom. Mon petit chien, celui qui me soigne quand je ne suis pas bien, avait une autre crise d’épilepsie. Elle était sur le sol et me regardait avec de la peur dans ses yeux. Je me suis couchée près d’elle et j’ai mis mon bras autour de son petit corps tremblotant. Après quelques minutes, qui ont semblées des heures, elle s’est mise à lécher ma main pour me montrer que ça allait mieux. La légende veut que les basenjis soient les seuls chiens qui pleurent quand ils sont tristes ou qu’ils ont peur. Ce matin, toute petite avait de grosses larmes qui coulaient sur son museau. Je l’ai amenée dans mon lit et elle s’est endormie contre moi. Je n’ai dormi que d’un œil, trop occupée à vérifier si elle allait bien.

2 réponses pour “Leader of the Pack”

  1. Merci… tu sais comment sont les animaux, quelques heures plus tard, encore groggy, elle a oublié ses mésaventures du matin.

Les commentaires sont fermés.