Cruauté envers les animaux : une bonne nouvelle…

En écoutant LCN au réveil, je viens d’entendre qu’un homme de 34 ans aura vraisemblablement une peine de prison pour cruauté envers les animaux. Devant témoins, il aurait projeter son chiot doberman de trois mois sur un mur, pour le «punir». Comment peut-on être assez désaxé pour se croire en droit d’infliger de pareils châtiments à un petit animal? Tripe de pouvoir, défoulement, c’est tout ce qu’on peut imaginer.

À mon avis, le manque de compassion envers les animaux traduit une inclination à ne pas respecter les êtres plus vulnérables, soumis à notre pouvoir ou différents de nous. Et dans ce lot, sont inclus les animaux, mais aussi les humains, ceux qui ne nous sont pas liés qui sont fragilisés ou marginalisés.

8 réponses pour “Cruauté envers les animaux : une bonne nouvelle…”

  1. C’est effectivement une bonne nouvelle. Encore que je me demande si d’enfermer ce type le fera réellement réfléchir à l’imbécilité de son acte – et changer de comportement.
    Du travail communautaire à la SPCA et une thérapie donneraient probablement un meilleur résultat.
    L’important, c’est la reconnaissance du fait que maltraiter son animal, c’est inacceptable. Reste à éduquer tous les inconscients qui confondent un petit être vivant et une bestiole en peluche. On a du pain sur la planche.

  2. Ça tu peux le dire, on a du pain sur la planche. Je ne crois pas non plus que cela le fera nécessairement réfléchir, mais j’espère que le message sera clair : il y a des sanctions pour la cruauté envers les animaux, alors faites de la boxe au lieu de prendre un animal de compagnie!

  3. Je vais dire comme Renée, si la personne est capable de faire sa, c’est qu’il ne lui manque pas une cellule ou qui est fou(peut-être aussi). C’est juste une question d’éducation, ont lui as pas dit de faire attention, que ses fragiles.

  4. Seigneur… Je me demande si l’humain va finir par arrêter de croire qu’il a un droit de véto inné sur tout ce qui vit sur cette planète. Marcher debout et avoir un pouce préhensible ne sont nullement un gage d’intelligence, de supériorité et de capacité d’empathie. Je suis d’accord que l’éducation est probablement en grande partie responsable de ces comportements cruels et irresponsables. Vivement la boxe !

  5. Ce qui est inquiétant à mon avis, c’est que beaucoup de gens qui ont ce potentiel d’agressivité on l’air autrement « normaux »…

  6. Rappelons-nous qu’il y a aussi «les petites violences subtiles» comme le fait de se débarrasser de son toutou pour avoir un chihuahua comme Paris Hilton. C’est tellement plus fashion! Les refuges d’animaux sont remplis de bêtes abandonnées par des consommateurs irresponsables. Je ne suis donc pas surprise (mais tout de même désolée) d’entendre parler de comportements pareils. Quand le moteur du frigo cesse de fonctionner, on botte dedans pour le faire repartir.

  7. cruauté envers les animaux:va sur le blog « englishgirl.blogs;psychologies.com
    tu verras ce que l’on fait aux dauphins aux iles Féroé

Les commentaires sont fermés.