Raconte-moi que je te dise…

Il arrive qu’en racontant une anecdote, on déclenche quelque chose chez notre interlocuteur et soudain, ça y’est, arrive une confidence que l’on attendait pas. Or, malgré que je ne sois pas forte sur les grandes confessions, j’aime discuter longuement avec mes amis proches de ce qui m’arrive, comme de ce qu’ils vivent. Les réactions des uns expliquent souvent celles des autres…

Devant quelque bon vin, à la Buvette chez Simone, un ami me dit, « bon, alors, là tu l’auras fait une fois, tu te remaries plus… ». Avec tout ce qui passe dans ma vie, j’ai répondu, « tout à fait, une chose de rayée sur la liste, pas besoin de redite ». Quelques jours plus tard, me voilà attablée devant une bière et des chips avec un autre ami, je lui dis donc de ne pas s’inquiéter, que ces histoires de mariage, on ne m’y reprendra plus. Il rigole et me dit, « tu feras bien ce que tu veux, si tu veux te marier deux fois, trois fois ou pas du tout, ça ne regarde que toi ». J’étais perplexe, mais où allait-il chercher cette attitude cool?

Je raconte donc à sa femme, comment vont les choses, la vente du condo, la garde des chiens etc. Elle m’écoute, pose des questions et tout à coup me dit, « oui, c’est toujours un peu difficile, ça été comme ça aussi quand je me suis divorcée… ». J’ai fait, « ah, oui, raconte… »… Et j’ai ainsi appris l’histoire de son premier mariage. C’était la première fois qu’elle me mentionnait avoir été mariée avant de rencontrer mon ami, maintenant son mari.

Il ne faut décidément rien tenir pour acquis et toujours s’attendre à être surpris.

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse