Paysage, huile, 1959-60 Jean-Paul

Riopelle

Paysage, huile, 1959-60

Jean-Paul Riopelle, 1923-2002

Ce matin, lorsque le réveil-matin a fait entendre les actualités, la première nouvelle qui a retenue mon attention a été la mort du peintre et sculpteur Jean-Paul Riopelle. Les médias donnent le micro à quelques spécialistes, dont les propos, ramenés à 30 ou 45 secondes, parviennent tout juste à nous communiquer que l’artiste était reconnu internationalement et que ses œuvres se vendaient à prix fort…

Toutefois, pour comprendre la force de caractère qu’il a fallu a cet artiste québécois pour se défaire de la lourdeur et de la noirceur qui régnait encore au Québec, au moment où il a commencé sa carrière, il faut lire le Refus global de Borduas, qu’il a signé avec 14 autres artistes en 1948. Bien souvent, les hommes comme les femmes de cette cohorte d’artistes ont payé cher le droit d’exercer leur art.

Aujourd’hui nous admirons leurs œuvres pour leur qualité esthétique et expressive, mais il ne faut pas oublier leur dimension historique. Le Québec a basculé dans la modernité, malgré lui, grâce à ses artistes…

To read the Refus global in English…