Un gars ben ordinaire

Récemment, j’ai presque entièrement revu, à un film près, l’œuvre cinématographique de Kevin Smith. Avant de réaliser Clerks, avec un budget de moins de $ 30 000 US, Smith était le « slacker » typique, curieux de tout, mais sans diplôme et plan de carrière. Guidé par sa passion pour le cinéma et la bande dessinée, il a appliqué son esprit entrepreneurial à mettre sur pied un petit commerce de bd. Ce qui m’impressionne de ce success story à l’américaine, c’est l’intelligence et la curiosité dont a fait preuve Smith pour arriver à ses fins. Ce regard analytique, qu’il pose parfois sur de toutes petites choses, s’exprime dans les dialogues qu’il écrit pour ses personnages. Si Clerks et Mallrats demeuraient dans le registre de l’humour « génération Stars Wars » – une expression qui pourraient désigner la cohorte née de1962 à 1972 et qui a vécu intensément l’époque de la sortie en salle de cette épopée stellaire – Chasing Amy est une réflexion touchante sur la politique des rapports humains et la multiplicité des possibles quant aux rapports amoureux dans notre société nord-américaine. Si vous n’avez pas vu Chasing Amy, je vous le conseille fortement, ne serait-ce que pour le jeu de Joey Lauren Adams (Amy). Si vous ètes curieux et aimeriez connaître un peu mieux Kevin, les trois films dont je parle ici, alias la Trilogie du New Jersey, sont disponibles en DVD.

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse