2004 l’année décisive ?

Depuis mon expérience à New York – vous avez aimez voir le 9-11 à la télé, imaginez-vous l’impression que laisse de l’avoir vécu – j’ai toujours l’impression que je dois m’accomplir. En fait, j’ai cherché à définir au cours des 28 derniers mois la notion d’accomplissement ou de destin. Ce soir, pour poursuivre ma recherche, j’ai assisté à un séminaire de théorie esthétique. Après quelques minutes, en regardant les visages autour de la grande table, je me suis sentie rassurée : sur une quinzaine d’étudiants je n’étais pas la plus vieille. C’était un début. Ensuite, à ma grande surprise, j’ai constaté; que mon expérience de journaliste culturel et mon travail pour des organismes voués à la promotion de la culture m’avaient appris beaucoup plus que je ne le croyais. Avec un univers de références beaucoup plus riche qu’avant et ma connaissance des communications, la réalisation et le dépôt de mon mémoire ne me paraissaient plus une tâche ardue. Au contraire, en écoutant le professeur parler, je me suis dit que comparé au monde du travail, le monde des idées ou des études était bien confortable.

Une réponse pour “2004 l’année décisive ?”

  1. Wouhou! Bon retour à l’adversité. Ça doit quand mème ètre plus sympa que HEC, non?

Les commentaires sont fermés.