Le poids des mots… et les outils pour les peser

Aujourd’hui Le Devoir fait une place dans ses pages à un commentaire très intéressant sur le choix des slogans publicitaires de la dernière campagne électorale fédérale. Le concepteur du « Allons droit devant » des Libéraux – faut-il le dire mais ce slogan semble crier « nous ne réfléchirons pas et nous foncerons » – dit naïvement qu’il ne pouvait savoir que « droit devant » avait été utilisé par la Steamship Line, une compagnie de Paul Martin. Je vous suggère un petit jeu amusant : allez dans Google, faites « droit devant » entre guillemets comme cela et voyez les résultats! Vous constaterez que c’est une phrase drôlement galvaudée et souvent reprise dans les communications de nos agences canadiennes de transports.