La vie, la vie…

Hier matin, à l’arrêt d’autobus, une femme quêtait de l’argent. Sitôt partie, une autre femme, qui venait de lui allonger deux dollars me dit qu’elle ne pouvait donner plus, mais que la « quêteuse » avait beaucoup insisté. « Je vis sur une pension, parce que j’ai une maladie mortelle, me dit-elle, je ne peux pas faire plus ». J’ai répondu une banalité, du genre « ceux qui ont beaucoup donnent peu de toutes façons », puis nous sommes montées à bord du bus. Une fois assise, je me suis mise à réfléchir : « une maladie mortelle », qu’est-ce que ça peut bien être ? Puis, j’ai repensé à mes années de cégep, alors que les étudiants graffitaient dans les toilettes, que nous avions tous une maladie mortelle, transmise sexuellement, la vie. Il est temps que je me remette à mes lectures philosophiques…

Une réponse pour “La vie, la vie…”

Les commentaires sont fermés.