Une fille parfaite!

Juste l’idée qu’on puisse jouer à un jeu aussi ridicule me hérissait le poil – je ne suis pas parfaite – et j’avais beau y voir un certain humour de célibataire urbain, je ne pouvais me résoudre à y participer… Steve, blogueur et rédacteur d’Urbania, en parlait fièrement sur son blogue et quand Dominic a raconté comment il s’était fabriqué une fille parfaite à la sauce Salma Hayek, je me suis dit : allons foutre le bordel là-dedans. De toute évidence en fille qui a cessé d’aspirer à la perfection, mais qui s’accroche – j’aime croire que mon esprit sera hyper séduisant quand j’aurai la cinquantaine et que ça compensera un peu pour la fraîcheur perdue ailleurs -, ma fille parfaite est sexy et féministe, cuisine bien et fait un doctorat. Lorsqu’on demande dans le petit sondage quelle tête a la fille parfaite, j’aurai aimé pouvoir répondre qu’elle a la tête bien faite plutôt que bien pleine, comme le recommandait Montaigne… Mais là, je suis bien plate… Loin d’être parfaite!

Étiquettes :