5 réponses pour “L’homme des tavernes”

  1. Je viens sur ce blog pour une autre raison,
    mais je tenais a faire le commentaire.

    Il y a des clubs de gym pour femme uniquement.

    Le Stud c’est probablement un des rares bars
    ou les femmmes ne sont pas admise, peut-être
    en partie car certains hommes qui le fréquentent
    (c’est un bar accentué sur les hommes matures)
    y vont pour tromper leur femmes.

    Je vois le mal à tromper sa femme, mais je ne vois
    pas le mal d’un club pour hommes seulement. Je crois
    que les hommes et femmes ont tous autant droit un que
    l’autre à se retrouver entre eux, dans des endroits clos.

    Et non, je ne frequente pas ce bar. Mais j’entends
    dire que c’est un endroit ou la sexualité est plutôt
    exarcerbée.

    Cedric

  2. Je comprends votre point de vue, partagé par plusieurs qui, sans être clients du Stud, comprennent le besoin de ce genre d’établissement. L’avocat en droit de la personne Julius Grey a par ailleurs dit que le serveur avait été impoli, mais que de restreindre l’accès d’un bar à une clientèle spécialisée n’était pas un crime. Cela dit, si je devais préciser ma pensée, la terrasse extérieure devrait être publique. Ce qui me choque, c’est qu’on ait escorté la jeune femme hors des lieux. Je pense que l’approche devrait être plus délicate et que les terrasses extérieures ne devraient pas se trouver limitées à certaines clientèles. Parce qu’imaginez Cedric que vous et moi allions y prendre une bière par mégarde, comme ce n’est ni mon genre de bar, ni le vôtre, nous prendrions la deuxième ailleurs…

  3. Je dois ajouter que je trouve très injuste que le Parking soit interdit aux femmes certains soirs où de grands Dj internationaux y sont invités, et que là le discours féministe aurait étonnament d’avantage de clinquant.

    Je pense qu’il y a deja eu des clubs exclusivement feminins à Montreal, mais comme il n’y en a pas en ce moment cela appuie le sentiment d’injustice. Le Stud c’est simplement un club très « à part ». Presque un sauna gay sans les eaux. Personne ne devrait agir avec impolitesse, mais il y a plusieurs terrasses plus joli dans le village que cela devient quasiment une bénédiction de se faire montrer le chemin vers elles.

    Cedric

  4. Notre conversation sur ce sujet m’a rappelé qu’à Paris, les plus grands bars gais masculins fonctionnent avec des soirées des dames. À Québec, ma ville natale, l’institution en matière de bar gai, Le Drague a plusieurs sections, dont une salle de spectacle, un night club, un lounge à l’étage et une terrasse très fréquentée. J’ai souvent pris un verre à la salle de spectacle et le proprio participait activement à la vie de quartier, ouvrant sa terrasse à tous. Cela dit, les étages plus « cruise » du bar, n’étaient pas recommandables à toutes les clientèles, c’était implicite : hétéros et filles s’abstenir. Cela dit, si les gars du Stud allaient cruiser dans les bars hétéros, ils se feraient recevoir assez impoliment. Ça c’est l’angle qui me fait accepter que l’intérieur de certains bars demeure exclusivement masculin.

  5. Je devais revenir:

    Je viens d’entendre dire que le Stud a ouvert récemment le « mercredi des femmes »!!!

    C’est peut-être l’origine de la confusion à propos de la terrasse !!! Les femmes y ayant accès le mercredi soir, cela change tout car une personne a tous ses droits d’être confuse.

    Il se peut qu’il y ait une terrasse sur le toit, ça pourrait expliquer l’engouement, car celle sur le coté papineau laisse à désirer avec le vacarme des automobiles.

    Cedric Caspesyan

Les commentaires sont fermés.