Animaux en détresse

Ce matin, MC lançait un cri du coeur au sujet des animaux que la SPCA doit placer. J’ai beaucoup de difficulté à comprendre comment les humains peuvent se considérer si supérieurs aux animaux, qu’ils les utilisent pour combler leurs besoins, puis les abandonnent de façon impersonnelle. Combien de gens déménagent et laissent derrière eux leur animal de compagnie, préférant ne pas savoir ce qui en adviendra. La moindre des choses est de leur chercher un foyer, pour amoindrir la chute, mais ce n’est pas toujours le cas.

Dans les quartiers très populeux où j’ai habité, j’ai souvent vu des gens qui déménageaient et laissaient derrière eux le chat de la famille, se disant qu’il se trouverait un autre foyer… Chacun pour soi, quoi. Incroyable me dites-vous? Certains font de même avec les chiens, une amie m’a raconté qu’un chien avait été abandonné plus d’une semaine dans le sous-sol d’une maison, les locataires se disant que d’autres s’occuperaient de le livrer à la SPCA.

Cela dit, lorsque nous nous portons à la défense des animaux, certains sont vites à nous appeler animalistes ou à supposer que nous soyons un peu misanthropes. Alors que je m’exclamais aimer les animaux – avant d’avoir moi-même des chiens – je me suis déjà fait répondre : « Bien, moi j’aime mieux les enfants! » Comme s’il y avait nécessairement une dichotomie entre l’un et l’autre.

Enfin, si vous cherchez un animal, pensez-y bien avant et ensuite allez voir l’offre de la SPCA. Si vous voulez un Lab dressé et doux, doux, une amie de Québec qui vit des circonstances particulières cherche un foyer pour son toutou. Un commentaire et je vous mets en contact.