La yourte : une maladie contagieuse

Je vous parlais il y a quelques jours de mes plans de me procurer une yourte pour migrer à mon aise d’un lieu champêtre à l’autre. Mon idée n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Depuis, chaque fois que je parle à mon papy Gio, il me présente un nouveau concept de yourte adaptée pour le Québec – bon, il cherche aussi des pneus d’hiver pas chers pour mon char, mais ça c’est un autre dossier. Il en est maintenant à concevoir des idées de panneaux préusinés qu’il monterait lui-même (à la perceuse) sur une plate-forme avec une large terrasse où nous pourrions boire du thé vert (on fait ça nous autres) en regardant les écureuils batifoler…

Une réponse pour “La yourte : une maladie contagieuse”

Les commentaires sont fermés.