Mémoire de maîtrise… Au rapport

Pour ceux qui s’inquiètent, se demandent si je finirai un jour mon satanné mémoire voici le rapport complet :

  1. J’ai écrit 25 28 pages du troisième chapitre, qui doit en contenir… 25 à 30. Je relis j’ajoute ici et là et j’envoie demain vendredi (faut s’arrêter quèque part – ça oui).
  2. Les deux premiers chapitres de cette oeuvre qui compte… trois chapitres ont déjà été lus et annotés par ma directrice, le premier a même fait l’objet d’une évaluation inscrite à mon bulletin – et sans me vanter, mais je suis quand même fière, on était au début, début de l’alphabet…
  3. Il me restera donc après Noël à rédiger une introduction et une conclusion d’environ cinq pages, à faire les corrections et ajustements, et à préparer le matériel pour les annexes.

La fin est proche, je vous le dis. Je ne niaise pas. Si me force un peu le derrière, j’aurai une note pas trop mal et donc une moyenne suffisante pour me permettre le luxe de commencer un doctorat pour garder mon petit cerveau bien agile.