Visiter le cinéma L’amour avec trois gars…



Le balcon des petits couples au L’amour
Mise en ligne par Nadia 07

Comme de raison, des quatre visiteurs sérieux que nous étions – non, nous n’allions pas écrire un article, y paraît que tout le monde dit ça à Tim le gérant – trois de mes comparses ont régressé à ce cerveau porniforme qu’il est toujours un peu gênant de découvrir chez ses partenaires de business. Il restait Tim, le gentil gérant, que le film porno n’intimidait pas plus que moi et qui m’expliquait tous les détails architecturaux du building.

Cela dit, outre les salons privés et le balcon des couples qui ont bien fait glousser mes collègues, c’est surtout l’arrière-scène du cinéma qui nous a impressionnée.

Quant au film, j’ai cru comprendre que c’était l’histoire d’une fille qui disait toujours oui, mais qui parfois changeait d’idée en cours de route et criait «non, non, non». Comme la poupée de la chanson, mais toute nue avec une ceinture de cuir. Le gars, lui, comme tous les gars, n’écoutait rien parce que tout le sang qui aurait pu circuler dans son cerveau était mobilisé plus bas. Une triste histoire, mais si commune, vous en conviendrez avec moi.

Enfin, allez voir le reste des photos sur Flickr.
Gros Coquin vient de me téléphoner, d’abord pour me féliciter d’avoir franchi les portes du L’amour, d’autre part pour me rappeler que j’aurais pu l’inviter. Attention, je suis populaire moi, messieurs, quand vous attendez trop, il y en a d’autres qui se proposent avant…

8 réponses pour “Visiter le cinéma L’amour avec trois gars…”

  1. Trois gars! Un salon de tit couple? Le twitybird a du en avoir pour son argent!

  2. Une seule question…. ne me dit pas que tu es assise dans un de ces sièges là?

    L’institut Pasteur a déjà déposé une demande pour les récupérer lors de la démolition… ca va être l’équivalent pour eux d’une tempête de neige pour Jocelyne Blouin!

  3. Le Fred : Je VISITAIS, je ne me suis pas attardée nulle part…

    Sylvaina : Je ne me suis assise dans aucun siège et j’ai fait gaffe de ne rien toucher d’animé ou inanimé.

    C’est dans ces moments-là qu’on remercie l’inventeur du Purrell…

  4. Ç’pas pire, des fois j’ai l’impression que je lis trop vite et que je manque la mise en situation et le contexte, mais là…

    Euh?

  5. Je ne peux dire plus que ce que je dis : nous visitions par affaires, pour voir l’état du building. Comme il y a des films à toute heure du jour, sauf très tôt le matin, bien il a fallu s’arranger…

  6. Moi et mon ami sommes allés un jeudi car c’étais gratuit pour les couples..nous c’étais la premiere fois…nous étions assis premiere ranger vers le fond de la salle et nous avons mis des sac a poubelle sur nos sieges …nous avons vus de toutes les couleurs..c’étais dégeulasse au bout..y avais beaucoups de vieux hommes entre 50-75 ans qui certains se crossaient sur les cotés et derriere nous et mon ami a failli avoir une graine d’un vieux au cheveu blanc s’il n’avait pas tourner la tete il l’aurait eu entre le cou et sa joue..un asiatique dans la 50 taine qui se crossait sur mon coté et j’ai dis a mon ami on sort dehors du cinéma au plus vite…

    y avaient des hommes qui se crossaient entre eux et d’autres allaient dans les toilettes et meme sur les sections vip..les femmes et les jeunes hommes de moins de 50 ans sont la cibles des vieux visieux

  7. @Jenny et a l’auteure: Non mais vous vous attendiez a quoi? des top modèles tout frais en train de faire langouseusement l’amour en se flattant derrière les oreilles?

    tssss…

  8. Ping : Nadia Seraiocco

Les commentaires sont fermés.