Bonne Journée internationale des femmes!

Je tiens tout d’abord à remercier celles qui ont répondu à mes questions, vous remarquerez que j’ai tenu compte de toutes vos réponses, mais je ne cite que quelques-unes d’entre vous. Quand j’ai posé ces quelques questions au début de la semaine afin de faire le point sur ce qu’on pense, je l’ai fait vraiment sans chercher à pressentir les réponses qu’on me ferait. L’âge de mes répondantes – les gars ont ignorés cet appel – présente un écart de quelques décennies, pourtant dans les extrêmes comme dans la moyenne, on se rejoint sur la perception des événements importants pour l’évolution de la situation des femmes.

Dans la section « événements », il faut distinguer deux façons de comprendre cette expression : d’une part comme un jour historique et d’autre part comme un événement qui a marqué un tournant pour les femmes.

Événement historique : Polytechnique, le 6 décembre 1989. Qui ne se rappelle pas de ce jour marquant pour l’histoire des femmes québécoises. Les filles avaient désormais accès à tous les domaines d’études, nous pouvions donc nous permettre d’imaginer qu’il nous restait peu à faire. Pourtant, ce jour là, un tueur fou est entré à la Polytechnique de Montréal et a abattu toutes les femmes sur son chemin, prenant une classe complète en otage, séparant les hommes des femmes, pour éliminer systématiquement celles-ci. Pour exprimer sa haine envers les femmes, le tueur a exécuté 14 jeunes femmes et blessés plusieurs autres.

[L’]évènement le plus marquant, la tuerie de l’école polytechnique. À l’heure où ces jeunes femmes se sont fait tuer, je faisais exactement la même chose qu’elles : j’étais dans la cafétéria d’une école de génie. Andrée… ingénieure

Contraception, droit de vote et péridurale…

Au rang des événements qui participent à l’évolution des femmes, plusieurs de mes répondantes ont cité d’une part la contraception et d’autre part le droit de vote. De facto, la contraception comme le droit de vote nous ont permis d’avoir prise sur notre destinée…

Je me suis toujours demandé pourquoi le mouvement des femmes et le contrôle des naissances (et plus particulièrement la « pilule ») ne sont pas retenus à titre d’événements majeurs du XXème siècle par les épigones de la pensée et des médias, au même titre que la fission de l’atome et Hiroshima. Geneviève

À ta première question, je réponds sans hésitation que la découverte de la pilule contraceptive a été l’événement marquant pour les femmes. Les anovulants ont apporté aux femmes une liberté qu’elles n’avaient jamais connue auparavant. En choisissant le moment où elle voulait avoir un enfant, la femme était libre de faire des études, d’avoir une carrière et … une vie intime épanouissante en même temps. Élizabeth

La contraception c’est important, mais celles qui en sont à l’étape de faire des bébés ont apprécié que la médecine se décide, enfin au XXème siècle, à adoucir l’accouchement. C’est pourquoi les nouvelles mamans ont ajouté à ma liste d’événements pour l’évolution des femmes, la péridurale. Le, « Tu enfanteras dans la douleur », il était temps que ça cesse.

Femmes admirables

Vous avez là encore des réponses qui se ressemblent, certaines veulent rendent hommage à leur mère, qui a été un exemple de détermination et de là bien souvent, il n’a qu’un pas pour présenter une sainte comme Mère Thérésa… Je présente donc les choix que vous m’avez proposés en ajoutant mes commentaires ou mes choix au besoin.

Les Québécoises.  Parmi vos femmes admirables, un nom important de l’histoire du Québec revient souvent et que je partage avec vous, celui de Thérèse Casgrain, militante pour le droit de vote des femmes. Je suis aussi heureuse qu’on m’ait acheminé le nom de Françoise David de la Fédération des femmes du Québec. Une femme déterminée et admirable qui maîtrise bien l’art d’écouter les demandes relatives aux femmes et de les transmettre au pouvoir. Dans la rue ou dans les médias, cette porte-parole représente la force tranquille de la revendication pour l’égalité et la justice sociale. Quoiqu’il y ait beaucoup de noms à citer, j’aimerais ajouter à votre liste le nom de Simonne Monet-Chartrand, femme engagée qui tout au long de sa vie a participé à une prise de conscience du Québec sur la justice sociale. Simonne est décédée en 1992, mais je vous conseille fortement d’acheter ou de louer le documentaire poétique Ma vie comme rivière, qui est une biographie touchante de la grande dame.

Les Américaines La femme populaire de l’autre côté de la frontière, certaines en seront peut-être surprises, est l’autre madone, Madonna, l’artiste pop. On aime sa liberté, son indépendance et sa volonté à vivre ses rêves à sa faÇon sans se soucier de l’opinion publique. On a aussi mentionné Gloria Steinhem, dont je vous cite quelques bons mots traduits librement par mes bons offices : «Certaines d’entre nous deviennent même, côté carrière, les hommes qu’on voulait que nous épousions». Pour appuyer la thèse de la contraception comme événement important de notre histoire, Élizabeth porte à notre attention « Margaret Higgins Sanger, (1883-1966), militante américaine pour la contraception durant toute sa vie, ouvrant la voie à la découverte de la pilule anovulante (…) ».

On tient aussi à nous rappeler que les femmes réalisatrices à Hollywood se comptent encore sur les doigts d’une main. Je connais Kathryn Bigelow (Strange Days) et Mimi Leder (Deep Impact) qui se sont hissées au palmarès des gros canons hollywoodiens.

Dans le mille

À propos des Américaines j’ai pour vous une plaisanterie sur le couple Clinton. Hillary et Bill, de retour dans le patelin natal d’Hillary, arrêtent à une station d’essence pour faire le plein. Bill est trop content de reconnaître en Mark, le pompiste, une ancienne flamme d’Hillary. Dans la voiture il lui lance, moqueur : «Tu vois ce qui serait arrivé si tu avais épousé Mark… ». « Bien sur que je vois, de répondre Hillary, ce serait Mark le président américain ! ».

Bonne journée à vous toutes !

Une réponse pour “Bonne Journée internationale des femmes!”

  1. Ping : Nadia Seraiocco

Les commentaires sont fermés.