Paris en août ou avant…

Une bonne amie qui habite Paris m’a proposé son appartement en juillet. Je soupire que d’y penser. Or, hier j’ai revu ce petit bijou de film qu’est Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Qu’elle est charmante l’histoire cette petite fille au cœur fragile, qui malgré une enfance austère vécue en vase clos, décide à 23 ans de changer le cours de la vie des gens et change ainsi le cours de son existence. Un petit conte de Paris, campé en plein Montmartre, dans une ville baignée de lumière dorée. Si vous ne l’avez pas vu, je ne sais vraiment pas ce que vous attendez pour vous faire ce plaisir… Je vais travailler en écoutant Aznavour et en tâchant de ne pas glisser encore vers la recherche de billets d’avion pour Paris !