Si la première fois, tu ne réussis pas…

Il y a une dizaine de jour, je m’élevais contre les abus que commettent plusieurs dirigeants religieux envers les femmes et les enfants. Je vous demandais alors votre opinion sur le sujet. Peu de vous semblent préoccupés par ce sujet, parce que contrairement au cas de mon questionnaire sur la Journée internationale des femmes, j’ai reÇu très peu de réponses et celles-ci ne proviennent que d’internautes de sexe masculin.

Le dossier des évêques catholiques continue de progresser. Cette fois-ci, ils nous annoncent de fermes dispositions quant aux abus sexuels des prêtres sur des enfants ou adolescents : après avoir blâmé la société, qui tolère l’homosexualité, voilà qu’on affirme qu’une fois n’est pas coutume et qu’un prêtre ne devrait pas perdre sa pratique pour une seule mise en accusation.

Décidément, nos hautes autorités nous donnent un bien piètre exemple de respect des lois qu’ils imposent au simple citoyen. Ces temps-ci, si je me fie aux autorités religieuses et politiques du Canada, il faut comprendre que les tentations sont grandes au sommet, or, il est normal d’y succomber et lorsque le mal est fait, on peut régler Ça entre nous…