Justice radio

Il aurait été de mise que Gillet entre en ondes, s’excuse un peu puis fasse une émission comme si rien n’était jamais arrivé… Ça ne s’est pas passé comme cela. Fallait s’y attendre, mais je trouve néanmoins incorrect que Robert Gillet ait utilisé sa première émission pour se faire justice et présenter sa version des faits. J’ai entendu un extrait à Radio-Canada où il répétait que la jeune fille de 15 ans avait menti etc. En faisant cela, il dit clairement, « je suis ici pour servir mes propres intérêts ».

Allez lire le code d’éthique des journalistes sur le site de la Fédération des journalistes du Québec, vous y verrez que de diffuser une information pour en tirer un bénéfice personnel est contre cette éthique. Mais à quoi bon, nous avons dépassé le stade de l’éthique morale ou professionelle depuis déjà longtemps.