Pédophilie : certains expérimenteront une thérapie par le rire

Les accusations contre Guy Cloutier ont ramené à la surface la question de la pédophilie et de la délinquance sexuelle. Sur son blogue, Richard Martineau documente le sujet, reprenant même de quelques mises en garde offertes aux pédophiles sur des sites spécialisés. Il se dégage de l’ensemble un constat qui reprend les affirmations de Marie-France Botte et Jean-Paul Mari publiés dans le Prix d’un enfant : un pédophile apprend à justifier sa déviance par différents raisonnements. Ainsi le pédophile vous dira, « certains enfants ont plus de maturité que bien des adultes » ou « quatorze ans, dix-huit ans, c’est quoi la différence? » et ira au besoin dans des théories comme l’émergence d’un «nouvel amour » (physique bien entendu) entre tous les humains, enfants compris. Malgré cela, j’ai lu dans Le Devoir, sous la plume d’Odile Tremblay, cette réflexion troublante : « Avant lui [Guy Cloutier], Robert Gillet avait été jugé et condamné pour pédophilie bien avant son enquête préliminaire, à pleines radios, à pleins journaux, où ses ennemis inventaient de faux détails scabreux, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, pour des crimes infiniment moins graves que ceux qui pendaient au bout du nez de Cloutier ». Va pour la ridicule guerre médiatique, mais j’apprécie tout particulièrement l’expression « infiniment moins graves », ce qui sous-entend qu’une fille de treize ou quatorze ans que l’on prostitue est un peu « moins victime » qu’une fille d’onze ans que l’on commercialise et abuse sexuellement. Ouvrez-vous les yeux! Ce que ces deux cas nous enseignent, c’est que tout s’achète. S’il y a de la demande, vous trouverez un commerçant pour vous vendre ce que vous désirez. Même si l’objet de votre désir est un enfant. Quelles seront les conséquences ? « Ben voyons, j’ai du pouvoir, je connais les gens importants, je suis populaire, mes alliés et amis ne laisseront pas faire ça… », semblent dire ces délinquants. Et vous savez quoi? Ils ont peut-être raison.

3 réponses pour “Pédophilie : certains expérimenteront une thérapie par le rire”

  1. 16 janvier 2008

    Bonjour,
    PÉTITION

    Je vous invite à visiter mon blog:

    http://chezangeljojo.blog4ever.com/blog/index-111462.html

    Si vous êtes comme moi et que en avez assez des guerres, du terrorisme, de la pauvreté et de tout ces crimes pervers comme la pédophilie, faites-le moi savoir en allant mettre un commentaire dans mon livre d’or (dans commentaires) sur mon blog pour la paix sur Terre. Si vous pouvez mettre un lien sur votre blog ce serait très apprécié.

    Si ces causes vous tiennent à coeur, n’hésitez pas, je voudrais avoir le plus de commentaires possible mais j’ai beaucoup de difficulté à les obtenir!

    Qui ne rêve pas d’un monde meilleur. Si vous connaissez des gens qui signeraient cette pétition contactez-les S.V.P. et faites passer le message! Si tous les bloggueurs allaient porter un commentaire cela signifierait qu’on en n’a assez de toutes SORTES de violence.

    VOTRE BLOG EST TRÈS INTÉRESSANT, CONTINUEZ…

    MERCI BEAUCOUP
    angel02

    BONNE ANNÉE 2008

  2. Les adresses utiles de celles et ceux qui luttent activement pour la sécurité de nos enfants :

    – l’association Enfance et Partage : la protection de l’enfance depuis plus de 20 ans
    http://www.enfance-et-partage.org/

    – Allo 119 : le site qu’on se doit tous de connaître
    http://www.allo119.gouv.fr/

    – Criminonet : site très intéressant tenu par des professionnels de la criminologie, préventions, conférences, formations, etc…
    http://www.criminonet.com

    – Point de contact : les dangers d’internet pour nos enfants
    http://www.pointdecontact.net/protectiondelenfance.html

    – l’UNICEF : incontournable
    http://www.unicef.org/french/protection/

Les commentaires sont fermés.