Conflit SAQ

Depuis qu’on en parle, que j’y pensais. Je me disais que ces salaires élevés qu’on nous présente comme normaux ne correspondaient pas à ce que j’avais connu lors de mon entrée sur le marché du travail. Pas que j’étais jalouse des temps partiel de la SAQ, mais je me disais, connaissant la nature humaine, qu’après avoir gagné 17 ou 18 dollars de l’heure il devait être difficile, un diplôme en poche, d’accepter de faire un stage ou un travail de junior payé 12 ou 13 dollars de l’heure. Parce que la réalité, c’est que bien des jeunes professionnels commencent sur le marché du travail avec un certains nombres d’heures, voire d’années à faire avant d’obtenir le salaire moyen de leur profession. C’est le cas en architecture, c’est aussi le cas pour certains postes professionnels de la fonction publique qui requièrent deux années d’expérience pour accéder à la rémunération de base. Ce doit donc être tentant, quand on voit les efforts à mettre pour devenir un professionnel bien rémunéré de se dire « mieux vaut un tien que deux tu l’auras » et de militer pour le job sans pré-requis à 30 K par année, avec avantages sociaux. Certains ont vécu ce dilemme et un certain Martin raconte son expérience sur le blogue de Martineau.

Une réponse pour “Conflit SAQ”

  1. bonjour madame,

    je suis etudiant de l’ENAP et je suis entrain de faire une recherche sur le coflit du travil que connait la SAQ , j’ai besoin de savoir les raison de ce conflit ainsi que les derniers evenements survenus , je vous serais tres reconnaissant si vous me tranasettaez certaines information consernant ce sujet

    veuillez Mme agréer mes sinsere satutations.

Les commentaires sont fermés.