Du côté de la culture

Non, mais est-ce que quelqu’un va enfin dispenser une formation de base à nos frais petits ministres sur le comment agir en politique? En lisant la longue, intéressante et inquiétante lettre du dramaturge Wajdi Mouawad, j’ai sursauté lorsqu’il a demandé : « Pourquoi, lorsque je vous ai écrit à titre de directeur artistique de ce théâtre, n’ai-je reçu aucune réponse de votre part ? Pourquoi Éric Jean, après sa nomination, n’a-t-il reçu aucunes félicitations ? ». Je veux bien croire que l’inertie caractérise notre gouvernance actuelle, qui semble penchée sur une calculatrice, le front appuyé sur un arbre qui lui cache la forêt… Mais le geste de répondre aux têtes de file d’un milieu, comme celui de féliciter les gens nommés en poste relève de la mécanique pure et simple dans une administration publique. Quand l’entourage des élus ne comprend pas cela, c’est qu’il y a un gros os dans la moulinette…