Inattendu et clair… Ah! Daho!

Alors que j’avais le crachoir toutes les fins de journées à la radio culturelle de Québec, j’ai écoeuré la population avec les singles de Daho pendant un certain temps. Je dis « écoeuré », mais j’exagère, car de mes compulsions musicales, celle-ci était parmi les plus appréciées. Une émission de radio se construisait comme un construit un recueil de nouvelles ou tout autre oeuvre constituées de fragments, soit avec des liens thématiques et une ambiance d’ensemble. Comme lorsqu’on assemble les pièces d’un puzzle, une image se dégage quand les morceaux sont en place. L’idée étant de communiquer quelque chose.

Revenons-en à Daho, ce qui m’a toujours plus de ses chansons, c’est cette mélancolie ou ce romantisme des textes – ils sont peu vagues, en fait vagues à souhait – couplé à une déclamation trop douce pour les rythmes pops qui soutiennent le tout. Aujourd’hui, tout en travaillant je réécoute en boucle, Saudade (le clip est mieux que ce que je rappelais), Bleu comme toi et un Homme à la mer.

2 réponses pour “Inattendu et clair… Ah! Daho!”

  1. Ah! Les Innocents! Un monde parfait et Cent mètres paradis comptaient parmi mes préférées. En fait, à l’époque c’était pas mal les deux pièces les plus connues de ce groupe. En opposition à la voix détachée et cool de Daho, la voix du chanteur des Innocents tremble d’émotion à la façon des chanteurs troublés comme Mano Solo (en plus pénible) et Gaëtan Roussel de Louise Attaque. AJ, il faut se faire un séance d’écoute musicale… J’adore trouver des liens entre les groupes, les voix et les rythmes des musiques que j’aime.

    http://www.youtube.com/watch?v=GpNK5a8KlyE

    P.S. Daho est un saint dans le monde de la pop franco!

Les commentaires sont fermés.