La liberté des uns…

Oulala! Je crois que l’histoire de Sophie Chiasson soulève les passions. Les femmes sont d’accord avec son combat, certains hommes aussi, mais d’autres sont fâchés de voir Jeff Fillion être en quelque sorte une tête de turc, pour un comportement de plus en plus répandu. Voyez les commentaires à mon entrée du 7 mars et vous comprendrez. L’été dernier, j’ai pris position contre la fermeture de CHOI que je trouvais une mesure excessive. On ne ferme pas une entreprise pour les actions d’un de ses employés. Je crois fermement toutefois, que nous sommes tous responsables de nos actions et de nos paroles et que les animateurs n’y font pas exception. Utiliser une tribune publique pour faire des cancans et dire des grossièretés sur les gens n’a rien de professionnel. Les politiciens s’attendent à être critiqués sur leurs actions, les animateurs sur leur performance, parfois sur leur apparence, mais quand on verse dans l’insulte injustifiée et répétée, il se peut que la personne ainsi traitée nous poursuive pour atteinte à son image. C’est la vie, la liberté des uns d’exprimer leur opinion, s’arrête là où commence celle des autres de vivre leur vie en paix…