Un procès peut en cacher un autre…

Un ami m’a fait parvenir quelques extraits des frasques radiophoniques d’André Arthur sur les ondes de CKNU. Dans un premier temps il rendait compte des derniers rebondissements du procès associé au scandale de la prostitution juvénile. Son journaliste remarquait que la salle où se tenait ce procès était quasiment vide, alors que la salle où se tenait celui de Sophie Chiasson était remplie. Je vous avoue que je trouve désolant que tous les organismes voués à la défense des femmes et les élues se lèvent pour défendre Sophie, alors qu’on les a si peu entendus dans toute l’histoire de la prostitution juvénile. Y’a-t-il des victimes plus dignes que d’autres ou des accusés plus condamnables que leurs vis-à-vis ? La question se pose, surtout quand on voit les peines ridicules imposées aux clients du réseau de prostitution juvénile…

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

3 réflexions sur “Un procès peut en cacher un autre…

  • 11/03/2005 à 23:32
    Permalien

    Et toi… es-tu aller en voir un?

    t’informes-tu davantage sur cette affaire ou sur la prostition ou sur le tsunamie?

    On a droit a de s’intéresser a ce que l’on veut.. et l’on ne peut tous s’occuper en même temps du même truc.

  • 17/03/2005 à 09:31
    Permalien

    tas vraiment rien compris,ostie de tarte.

  • 17/03/2005 à 10:53
    Permalien

    Décidémment les hommes frustrés ça existe, ça fait des fautes de français et ça sacrent avec la verve d’un pauvre type en proie à de vives émotions. Et oui, messieurs vous pouvez vous intéresser à ce que vous voulez, alors lisez quelqu’un d’autre…

Commentaires fermés.