Les consolations de la philosophie…

J’emprunte ce titre à Alain de Botton, qui nous commente les écrits ses philosophes préférés en y ajoutant ses notes personnelles. Si vous êtes de ceux qui sont encore échaudés par les cours de philosophie, je vous le conseille fortement. Voici ce qu’il écrit sur l’amitié, inspiré par les Essais de Montaigne :

« Une autre consolation, si l’on est accusé d’anormalité, est l’amitié, un ami étant, entre autres choses, quelqu’un d’assez bienveillant pour voir en nous plus de normalité que ne le font la plupart des gens. Nous pouvons partager avec un ami des jugements que nous censurerions avec d’autres à cause de ce qu’ils ont de trop caustique, sexuel, déprimant, stupide, intelligent ou fragile ; en ce sens l’amitié est une conspiration mineure contre ce que les autres jugent raisonnable. »

Alain de Botton, Les consolations de la philosophie p. 183

Tiens, moi ça me donne envie de retourner lire Montaigne…

2 réponses pour “Les consolations de la philosophie…”

Les commentaires sont fermés.