Journée internationale des femmes

Depuis plusieurs années, tant les organismes de femmes que les groupes de recherches féministes utilisent la dénomination Journée internationale des femmes. Alors que collaborais à Québec avec des représentantes de la Chaire d’études Claire Bonenfant sur la condition des femmes, on m’avait apris que jour ou journée de la femme, une expression un peu trop commercialisée et associée aux salons du même nom, ne s’utilisait plus. Pourquoi vous dis-je tout cela? Parce que, à ma grande suprise, le site de Condition féminine Canada allant contre la logique du pareil-pareil qui règne habituellement dans les communications canadiennes fait de International Women’s day (women étant le pluriel de woman) Journée de la femme, comme dans le bon vieux temps.

Ah! oui, mais j’ai oublié de vous dire que cette année la région de l’Outaouais avait 30 ans plus tard son Salon de la femme. Yé! Au lieu de parler d’affaires plates comme ça, on va enfin nous vendre des gadgets féminins et en profiter comme le dit le site pour tout apprendre sur nous – entendre sur ce nous aimons acheter.

Une chance que mon Devoir d’hier faisait le point quelques questions intéressantes qui touchent les femmes, sinon j’aurais vraiment été découragée…