Ce message clair

De toute évidence, le message clair qu’’a envoyé l’’électorat québécois est interprété différemment par les trois partis dont il faut maintenant tenir compte.

André Boisclair compte rester à la tête du PQ. Ouin, mais il faut voir comment se passera la suite des choses. Jean Charest est confiant qu’’il a entendu le message de la population. Cela dit, il ne pouvait s’empêcher de faire allusion au fait que son gouvernement pourrait être renversé – eille, au moins il l’aura dit le premier! Il devrait arrêter d’’énoncer les malheurs qui pourraient survenir parce que ses lapsus répétés en campagne, confondant minoritaire-majoritaire et divisible-indivisible, ne l’’ont pas vraiment aidé. Et quant à cette nouvelle opposition, j’’ai hâte de voir comment les choses se passeront en chambre. Déjà que Mario Dumont avait reçu de l’’information privilégiée lors du débat, ça ne s’’arrêtera probablement pas là!