Le silence

« There is no such thing as an empty space or an empty time. There is always something to see, something to hear.»John Cage, Silence

Dans le livre réunissant des écrits et des conférences prononcées par John Cage, Silence, ce dernier explique comment il a compris que le silence n’existait pas. Il était enfermé dans une chambre étanche pour expérimenter le silence complet et il a avisé le technicien qu’un bruit sourd subsistait. Le technicien lui a répondu que ce qu’il entendait était son système nerveux et son système circulatoire. Il n’y a donc pas de vide, pas de silence, qu’une suite continue d’événements qui crée une musique constante autour de nous. Et cette suite ininterrompue, c’est l’esthétique du flux, constituée d’un enchaînement d’expériences uniques. On peut donc refaire le même geste autant de fois qu’on le veut, le résultat ne sera jamais tout à fait semblable.

C’est de ça que je parle aujourd’hui… Et oui, j’ai lu Silence, une lecture passionnante. Where is my mind? Là où il le faut.

Petit ajout… John Cage en sons…

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

3 réflexions sur “Le silence

  • 22/11/2007 à 01:14
    Permalien

    J’ai un truc qui pourrait t’intéresser:
    France Culture
    Atelier de création radiophonique
    « Pour, par, avec John Cage »
    Réalisé par René Farabet
    Diffusée le dimanche 3 avril 1988
    Durée: 2 h
    Enregistrement en mp3 (64/44 stéréo – 54 megs)
    Il s’agit notamment de la reprise d’un hommage à John Cage sur la WDR avec beaucoup d’artistes du son)
    Il s’agit juste que je trouve un endroit où te l’envoyer car mon site de 800 megs est plein…
    Et merci pour le lien vers ses œuvres.

  • 22/11/2007 à 01:17
    Permalien

    Merci, je vais aller voir cela… J’ai une fascination particulière pour le bruitisme ou ce qu’on appelle de façon bien générale de nos jours, la musique actuelle.

Commentaires fermés.