Les découvertes de 2007

Au début 2007, je m’étais fixé quelques objectifs sous l’influence de ma collègue du MBAC, Gen. Or, si j’ai quitté le musée quelques mois plus tard pour préparer le déménagement à Montréal, cette petite tradition restera avec moi. Je remercie donc mes merveilleuses collègues du MBAC, Gen, France, Joanne, Marie-Claude et Julie pour ne nommer que les plus proches. J’ai dû me botter le cul pour finir mon mémoire de maîtrise et ainsi un jour enfin, pouvoir écrire sur une carte d’affaires, « historienne de l’art ». Who cares me direz-vous ? Moé, pis c’est bien assez.

Yulblog en feu
À l’été, je me suis liée d’amitié avec MC que j’avais brièvement connu avant Ottawa et qui se révèle être une fille inspirante qui dit et fait les choses comme elle le sent. D’un blogue à l’autre, je me suis mise à lire Mélomane mathématicienne qui avait cité une de mes références aux Guerrillas Girls, le sujet de ma présentation à Creacamp. À la suite d’un article de Nicolas Langelier sur l’utilisation du mot « pute » par les filles d’aujourd’hui – ça ce sont mes mots –, je me hérissais contre ce pseudo-féminisme (un post cité dans P45 par Xavier) qui n’a rien d’un humanisme et je rencontrais virtuellement Doudou et sa sœur Annie – un moment donné, j’irai à un de vos shows de jeunes et on se fera la bise et les présentations. En lisant les blogues de toutes ces filles, qui pour la plupart ont une dizaine d’années de moins que moi, je suis devenue presque cool (anyways le cool c’est overrated) et j’ai l’impression d’être au courant de ce qui se passe sur la scène musicale montréalaise. Je ris beaucoup quand Doudou se plaint de son grand âge et des petits jeunes qui frenchent dans les partys…

Après avoir croisé Rappaz à la rencontre Yulblog, il m’ajoutait à ses amis Facebook – probablement un jour impair, puisqu’il semble quitter Fb tous les deux jours – nous avons ensuite entrepris une correspondance sur moult sujets d’intérêt – okay parfois d’intérêt, parfois carrèment niais. Par la suite, je me suis liée sur le Net avec Sof, bonne copine de Rappaz, puis nous sommes devenues amies dans la vraie vie. Toujours via la magie des Internets, j’ai développé des amitiés avec Cécile et Renée. Ouf! Je pourrais continuer ainsi longtemps (salutations à Daniel, Em Kâ Bé et autres habitués), car les rencontres via les blogues ou Facebook – dit le réseau maléfique qui vole notre vie et nous captive de vilaine façon – sont exponentielles. Je me dois aussi de mentionner l’arrivée dans la blogosphère de mon ami Claude, alias l’Homme Scalp

Côté professionnel
Comme je suis une fille drôlement chanceuse, en mettant le pied à Mtl – merci chère Métropole de ne pas faillir à ta réputation – ma copine Geneviève m’a conseillé de rencontrer la dg de la courte échelle, une maison d’éditions, avec laquelle je travaille depuis. Or, en travaillant pour la courte échelle, j’ai réuni des copains de Yulblog dont Patrick et Marie-Ève pour mener à bien les projets de la maison.

En 2008, ça promet de ne pas être trop moche non plus. Le mémoire de maîtrise, entrepris en 1995, repris en 2005 à l’UQAM arrivera très certainement à sa fin dans les prochains trois mois et je sens que les projets ne manqueront pas.

Un scoop qui me réjouit : mon frère et mon papy parlent de se relocaliser à Mtl…

4 réponses pour “Les découvertes de 2007”

Les commentaires sont fermés.