À l’agenda de 2008…

J’ai compris quelque chose d’important au cours des dernières années : je suis une survivante, dotée de grandes aptitudes sociales. Changement de ville, suppression de poste, attentat terroriste en direct, peu importe ce que la vie me garroche, en quelques mois, je retombe sur mes pieds, je me trouve un job, je rencontre des gens et je repars en grande. C’est la seule assurance que j’ai et elle ne m’a pas failli jusqu’à maintenant. Bref, j’ai beau avoir un certain sens du drame, mon sens de la survie est plus grand.

Ce qui va de pair avec ce premier constat, c’est que j’aime vivre avec une certaine simplicité. Pour moi, une maison (condo ou autre) c’est un investissement, une sécurité financière. Ma voiture était une nécessité à Ottawa, ici c’est un luxe, utile, mais un luxe quand même. Mes priorités en matière de dépenses vont toujours aux voyages et à la dolce vita. Alors, le gros trip nord-américain de la maison avec trois salles de bain, des deux chars et du stress de gérer 10 sources de crédit pour le plaisir de vivre au-dessus de ses moyens et d’en jeter à tous, ça ne m’intéresse pas.

En plus, j’adore parler de ce que je fais dans la vie avec enthousiasme et cela allait rarement de pair avec les jobs les plus payants que j’ai eu. À moi donc, de bien choisir mes combats…

Ce qu’on va essayer de faire en 2008 :

  • Finir le satané mémoire – reste les corrections, l’intro et la mise en page.
  • Publier une seconde fiction – j’en ai trois en chantier, trois déjà écrites et pas encore publiées, alors il reste à ficeler tout cela et à trouver preneur.
  • Continuer à travailler pour des organismes qui m’intéressent et dont la mission me tient à cœur – c’est en cours.
  • Donner du temps à des organismes moins riches pour développer des projets porteurs, (comme dirait le gouvernement) – c’est amorcé.
  • Inclure dans ma semaine deux séances de yoga et une autre activité physique – l’heure du lunch ça peut servir à cela…
  • Joindre un atelier de gravure.
  • Mener une vie plus simple avec moins de dépenses à mon avis inutiles.
  • Envoyer paître la commission Bouchard-Taylor en vivifiant toutes mes origines les plus déraisonnables : la première étape est d’apprendre à commander un expresso en hébreu… On le boira à la santé d’Élie Golaneck, mon vieil oncle décédé à 93 ans, juste avant Noël.
  • Aller à New York faire le tour des musées et peut-être voir la collection Silverman en personne – on se désinternettise comme dirait l’autre.
  • Facebooker moins et voir plus de gens en personne, de façon spontanée – bref, on va sur le Net pour saluer ses amis, se donner rendez-vous pour un café et refaire le monde en vrai, face à face, en lisant l’enthousiasme dans les regards, pas dans les émoticônes.
  • Lancer des projets professionnels avec des gens passionnés qui veulent accomplir quelque chose.
  • Lancer des projets de création avec des gens qui sont prêts à travailler pour le plaisir d’accomplir des choses et d’échanger avec autrui…

Bon, l’année sera bien remplie! Si vous voulez de la place dans mon horaire, vous avez le choix entre les cafés, les projets ou les soupers trop arrosés… Vous pouvez même être inscrits à plusieurs endroits!

Gros bisous à tous et n’oubliez pas de fixer vos objectifs!

15 réponses pour “À l’agenda de 2008…”

  1. Allez, vends toutes les grosses patentes qui t’énervent, et on part faire une virée à Berlin au printemps.

  2. Tsé, je rêve d’acheter un triplex qui coûterait le même prix que le condo et où mon appart me coûterait le prix d’un trois et demi chaque mois… Puis, on travaille un peu, on voyage un peu et ainsi de suite. Et les dettes ne sont jamais trop envahissantes…

  3. berlin, c’est pour l’été les filles – le reste de l’année le gris prédomine, alors mieux vaut y aller pendant que ya d’la verdure et que les gens ont un semblant de sourire. Éliminez l’idée d’y aller entre octobre et avril – ca vous donne une plage de 5 mois (pas une plage de sable là, vous comprennez de quoi je parle quand même…).

    Nadia, je te trouve tellement bonne d’avoir réussi à faire une liste aussi consise et réalisable… Ca m’inspire à en faire de même moi qui prend un plaisir fou à flâner au lieu de faire quoi que ce soit de constructif durant le temps des fêtes…

    Bon, je suis de retour au québec alors tu pourras me mettre dans ta liste de choses à faire/à voir pour mi-janvier – ciao bella, sympathies pour l’Élie qui est partis pour une autre aventure – x

  4. Ça me fait plaisir de t’ajouter dans ma liste de gens à voir en janvier! Merci de tes bons mots! On se fera un petit souper ou un café dès que tu auras le temps…

  5. Quel bel agenda!
    Un bon petit souper en janvier, après mon retour, pour discuter d’un projet créatif, et de plein d’autres choses, cela te semble raisonnable?

  6. Nadia! Je serai à Moulial le 31 décembre et je peu apporter du saumon fumé du fumoir Chinook si tu en veux. Si de tes amis en veulent je peu en laisser autant de paquets qu’il y aura de demande!

  7. Nadia tu viens de te faire dépasser par la petite Sof. Son sens du drame est extraordinaire! J’imagine ce qu’elle doit être belle lorsqu’elle a du plaisir!

  8. Eille, c’est une écrivaine et moi une cérébrale qui écrit « desfois », son sens du drame est donc nettement plus libéré et efficace que le mien 😉 Tandis qu’on en parle : peux-tu arrêter de cruiser Sof, par mon intermédiaire?

    Non, mais, t’es sur le bord de la demander en mariage sur mon blogue! Enwèye, propose-lui de réparer sa laveuse, de lui faire un petit souper et plus si affinités 😉

  9. C’est pas ma laveuse qui a besoin de réparations, c’est mon frigo… et si c’est à base de saumon, le souper peut très bien se négocier! 😛

  10. Sof et Fred > Bon, devenez amis sur Facebook et faites comme tout le monde: cruisez-vous par mur interposé… Mon blogue c’est pas un sex club, bout de ciarge 😉

  11. Mais oui… Allez dis-le : t’aimes ça quand je te dis que là, saint-cibole ça suffit! Les gars… Vous aimez ça vous faire mettre des limites claires!

Les commentaires sont fermés.