Prismes d’yeux ou comme, genre, ma chronique mondaine


Le MDUF dans toute sa splendeur



C’est un peu par hasard que mon week-end de presque trois jours aura débuté avec une activité de Montréal en lumière pour se conclure avec la fameuse Nuit Blanche.

Jeudi

Mon amie Krista avait réservé une table chez Joli Fou pour la soirée spéciale du chef Jamie Kennedy. Le menu constitué de produits du terroir choisis avec soin et apprêtés tout simplement était associé à une sélection de vins présentée par le sommelier de Kennedy. Comme nous avions apprécié le Riesling ontarien de Charles Baker, notre sommelier a eu la gentillesse d’envoyer ledit Charles Baker à notre table, afin qu’il nous décrive ses expérimentations vinicoles. Ce qui a été distinctif de cette expérience culinaire, c’est la présence des collaborateurs de Jamie Kennedy qui animaient littéralement la soirée.

Après ce copieux dîner, nous avons pris le chemin de StationC qui tenait son party d’ouverture. Le MDUF (mouvement des décolletés unis de Facebook) y était représenté par Caroline, Sof et moi-même. Les bureaux partagés de StationC sont ouverts depuis le début de février et le concept n’a pas fini de faire jaser.

Vendredi
J’avais rendez-vous le matin avec M-C et Chris pour discuter de la relance de Vu d’ici et envisager de nouvelles façons d’utiliser les blogues. Le projet de M-C prend forme et croyez-moi, vous en entendrez parler dans les prochains mois. Au beau milieu de notre déjeuner, Gio (oui, mon papy) appelle pour m’informer qu’il est à Montréal. Je lui propose de se joindre à nous, ce qu’il a fait. Il a été enchanté de rencontrer M-C et Chris. En fait, Chris et lui se sont lancé dans de longues conversations animées sur le sans-fil, les trains et tutti quanti.

La journée s’est conclu par un dîner au resto avec mon amie Vivi, Gio et Mikel. Oui, côté resto j’exagère.

Samedi à dimanche…
Visite au Ikea avec Gio et Sof. Ces deux-là s’entendent comme larrons en foire et ont un fun fou à parler de sujets qu’on éviterait à table… Et oui, Sof et mon père tiennent ensemble des propos dignes d’un vestiaire de hockey.

En soirée, un autre souper, cette fois-ci avec Avigail, Ligia et leurs amies. Ensuite, Avigail et moi sommes parties faire le tour de quelques activités de cette Nuit Blanche qui concluait le festival Montréal en lumière. Nous nous sommes arrêtées à Ex-Centris et avons dessiné des modèles vivants – on nous offrait les crayons et les tablettes – pendant au moins une heure, puis après avoir constaté la grande affluence aux autres activités nous avons fini tout cela à la Casa del Popolo.

Quelque part dans ce week-end, j’ai échappé mon cellulaire, brisé l’écran, or je suis phoneless à mon grand désespoir!

Nadia Seraiocco

Spécialiste relations publiques et médias sociaux | conférencière | blogueuse

Voir tous les articles de Nadia Seraiocco →

4 réflexions sur « Prismes d’yeux ou comme, genre, ma chronique mondaine »

  1. Ce fut un plaisir de rencontrer Gio, mon chum en parle encore! Il faudra aller le voir à Qc.

    Quant à vu d’ici, je vois que tu as déjà entammé ton travail.. 😉 On se reparle bientôt, repose toi bien de ta fin de semaine… 😉

  2. Merci… C’est plus fort que moi, je « pr » tout le temps.

    Gio sera super content de vous voir à Québec, il a tripé sur vous.

    Je me repose et on se parle bientôt!

  3. Vous direz à mademoiselle Sophie que je suis jaloux de ces conversations à haut niveau de cochoncetés! Ça devait être magnifique… ah, j’ai manqué ça.

    Autres choses : y a t il une adresse pour expédier des photos prises sur le vif pour ajouter du contenu au dossier du MDUF?

Les commentaires sont fermés.