La vérité est souvent choquante (même pour soi)

Oui, je l’admets, j’aime Alice Cooper. J’ai vécu quelques années avec un grand fan de Cooper (aka Vincent Furnier) qui me racontait la biographie du chanteur tandis que nous écoutions ses grands succès. Only Women Bleed me fascinait, parce que la toune est accrocheuse, un peu choquante, mais aussi parce que c’est à cette époque que Cooper a rencontré sa femme, alors qu’elle était une jeune danseuse.

L’originale a été enregistrée en 1975, la version que je vous présente est de 1989, des années après que Cooper se soit fait planté là par sa femme, qu’il soit allé en désintox et qu’elle l’ait finalement repris. Notez que dans cette version il dit, « I smoke and drink and don’t come home at all », plutôt que de tout décliner à la troisième personne comme dans la version originale…

2 réponses pour “La vérité est souvent choquante (même pour soi)”

  1. « Welcome To My Nightmare » , quel superbe album. J’ai aussi un « gros » faible – ça se dit ? – pour l’album « From the Inside » (que j’avais en vinyle à l’époque) Oups ! je viens de décliner mon âge 😉

  2. Bob : ce disque est sortie en 1978, alors présumons que tu étais un petit précoce qui écoutait du Cooper à 8 ans…

Les commentaires sont fermés.