La sortie du tunnel…

Je voulais quitter tôt hier matin pour Québec, mes plans ont été un peu bousculés, lorsqu’au réveil je me suis aperçu (après une nuit agitée) que j’avais des nausées que dire, des spasmes. Comme je suis du genre à me pousser dessus, je me suis rendue à la gare avant 7 h pour ne pas manquer mon départ. Les spasmes ont augmenté, la lumière me faisait mal aux yeux, il m’a fallu me rendre à l’évidence : je n’irais pas bien loin. J’ai fait remboursé mon billet et je suis revenue me coucher. Dans le déni complet, je continuais à me dire que je commençais une grippe ou un genre de gastro. Je me suis relevé pour sortir mes deux petites bêtes et à la suite de cet effort, j’ai du me retirer dans la noirceur et fermer tous les appareils qui faisaient du bruit (même les ondes de certains appareils m’énervent alors), le mal dans la nuque et du côté droit de la tête était à son paroxysme. J’ai pris un de mes gigantesque cachets, qui n’avaient par servi depuis un an et je me suis couchée.  Encore une migraine. Pas la pire que j’ai connu, mais quand même.

Aujourd’hui j’émerge. Je sors un peu la tête de mon trou pour voir si je puis affronter la lumière.

2 réponses pour “La sortie du tunnel…”

  1. J’espère qu’on va pouvoir se reprendre ces jours-ci. Celui qui a manifesté sa déception de la façon la plus bruyante est bien M. Lili, qui t’attendait avec impatience.

    Prends soin de toi…

  2. Ne me dis pas, je suis toute émue, mon joueur de ukulele préféré (tiens, les vieux prenez ça entre les dents).

    Je prends soin de moi… Et on se reprend au plus vite.

Les commentaires sont fermés.