Tout une nouvelle…

Bon voilà que je tombe sur une nouvelle renversante… Le country ne serait plus quétaine et cette tendance serait là depuis deux, voire trois ans. J’ai bien ri. J’espère que demain on ne m’annoncera pas le décès de la Poune, là, j’aurais un choc. Pour ceux que cette nouvelle comble d’aise, Le Chihuahua, le premier album de Mara Tremblay, c’était il y a dix ans. Et, Western Shadows, le très avant-gardiste opus country de Carole Laure, est sorti en 1989. Elle y interprétait Quand le soleil dit bonjour aux montages et Danse avant de tomber, une traduction de Save the Last Dance for Me. En plus le clip mettait en scène Louise Lecavalier et Édouard Lock…

Que la tendance se maintienne ou non, je garderai précieusement mes albums des soeurs Dessureault… 

2 réponses pour “Tout une nouvelle…”

  1. Je crois que tu devrais publier une photo des soeurs Dessurreault, afin que ton lectorat saisisse la substantifique moëlle derrière cette profession de foi country. Elles sont hilarantes et en même temps… touchantes de sincérité cheap.

    Ceci dit, ça m’avait fait un peu chier à l’époque de constater qu’une certaine classe artistique montréalaise avait trouvé le besoin d’en faire une nouvelle bebelle branché. Le country, dans sa déclinaison ‘chanson’ est par définition simple et sans artifice.

    Je propose aux novices : Hank Williams, Wanda Jackson, June Carter et sa famille, Johnny Cash, toute compilation d’enregistrements des années 40 et 50, Rose Maddox, The Flying Burrito Brothers, Gram Parson, Emmylou Harris et la petite nouvelle Gilian Welsh. Au Québec, les premiers albums de Steve Faulkner, Aldei et les Frères Duguay.

  2. Aaahh, Johnny et June chantant en duo ou la famille Carter, du bon stock que tu nous sors là mon Claude.

Les commentaires sont fermés.