Silence de mort

MAJ, 5 janvier : Maintenant que tout est connu, que nous avons tous pleuré et rendu hommage à notre façon à Lhasa, peut-être est-il temps d’admettre qu’aucun de nous n’est équipé pour faire face au décès avec sérénité et professionnalisme. Quand bien même nous discuterions stratégies et réactions (tant pour les médias, les internautes qu’Audiogram), il reste qu’après coup, il est toujours plus facile de dire que nous aurions mieux agi.  J’aurais pris d’autres décisions. Et alors? Est-ce que cela aurait été préférable? Nous ne le saurons jamais. Mais au moins apprenons et admettons que nous sommes dépourvus devant la mort et que chacun veut croire qu’il sait comment réagir…

Tout le monde parle des rumeurs au sujet du décès de Lhasa de Sela. Tout le monde en parle, oui, mais personne ne semblait préoccupé de remonter à la source et de vérifier si cela était bien vrai.

Phase 1 – Le début d’une rumeur

Le 2 janvier en journée, Claude André, journaliste culturel bien connu, déclare sur Facebook son chagrin d’avoir appris le décès de Lhasa de Sela. Sylvain Marcoux, simple internaute comme nous tous, reprend cette nouvelle qui semble tout à fait vraie, puisqu’il la tient d’un journaliste. Il omet toutefois à son premier tweet de le mentionner. De là, plusieurs tweetereux retweetent la dite nouvelle et voilà que la vague était lancée.

Phase 2 – Si les médias n’en parlent pas, c’est donc une rumeur

Les esprits s’échauffent, Marc Cassivi contacte la compagnie de disque de Lhasa de Sela, nous retweetons tous en coeur la réponse pour faire amende honorable : RT @MarcCassivi: Selon Audiogram, que je viens de joindre, la condition de Lhasa était stable à la mi-décembre…via @mariejugag. Un doute persiste toutefois, car l’information a déjà quelques semaines… Plusieurs internautes vont sur Facebook pour vérifier les dires de Sylvain. En faisant une recherche via l’outil de Facebook, il apparaît que certains proches de Lhasa (le père de son demi-frère et un ex de sa sœur) sont au courant du décès.

Phase 3 – Les commentateurs jubilent la nouvelle est démentie

Sylvain Marcoux qui avait tweeté en premier la nouvelle efface ses tweets n’étant plus certain de rien. Déjà, certains médias en ligne commentent la chose comme un exemple de rumeur sur Twitter qui s’est avérée fausse. Cela dit, en faisant des recherches en langue anglaise (fait important, puisque la famille est américaine) sur Facebook, il est maintenant clair que la famille est avisée de son décès.

Phase 4 – Cela vous apprendra, vous, pseudo-journalistes

Ce matin, aucun média mis à part Bruno Guglielminetti (@RC_CarnetTechno) n’avait encore cherché à confirmer l’information autrement que par la voie officielle de la compagnie de disques. Olivier Robillard Laveaux s’en est mêlé, puis Rock Détente et finalement quelqu’un de QMI a appelé Mike Pincus, le père du frère de Lhasa dont les coordonnées sont publiques. Un communiqué suivra, pour ceux qui ont encore besoin d’une source officielle.

36 thoughts on “Silence de mort

  1. Cette histoire m’a fait remarquer que l’internaute est assez intelligent de juger avec les sources citées sur Twitter (Claude André, Mike Pincus, Jules Beckman et Audiogram) et de conclure lui-même de la véracité de cette nouvelle. En 2010, ça n’a pas vraiment d’importance si un grand média le confirme ou pas. C’est peut-être ça le journalisme citoyen.

  2. Ça va arriver encore Twitter est une machine extrêmement rapide et voir si les médias de masse ne c’était jamais tromper eux ?

    Nous sommes humains et nous faisons des erreurs et voilà ce n’est pas tant tragique que ça .

  3. mon résumé:
    – Des proches de Lhasa annoncent sa mort
    – Des fans partagent leurs tristesses via Twitter.
    – Audiogramme en amateur essaie de tuer la « rumeur » en déclarant que Lhasa se porte bien
    – Des journalistes frustrés commencent a se chicaner à propos de « scoop » et blast les fans attristés qui ont osé en parler.

    les points 1 et 2 sont ce qu’il y a de plus normal. les points 3 et 4 sont complètement dégueulasse.

  4. Tu as omis le bout où Sylvain s’est fait attaqué de toutes parts et où tout un chacun se sentait investi de la mission de faire la leçon aux autres…

    Ce que je retiens, personnellement, c’est que 1- quand une personnalité connue décède et qu’on veut étouffer la nouvelle, il faut PRÉCISER à ceux à qui on l’apprend de ne pas l’ébruiter (chose quasi-impossible en cette ère du temps réel) et 2- les relations publiques ne peuvent plus se faire de la même manière. La game a changée. Ce qui fonctionnait il y a dix – ou même deux ans – ne s’applique plus. Il faut revoir la manière de gérer les «crises». Je pense aussi que le journalisme traditionnel doit s’adapter. Et ne pas prendre une source dite «officielle» pour du cash alors que tout pointe vers l’opposé de ce qu’elle affirme…

    Les gens qui sont sur les médias sociaux ont horreur qu’on les prenne pour des cons et savent trouver les informations en ligne. Vous l’avez très bien démontré en retraçant les deux sources proches de Lhasa qui ont mentionné sa mort dans leurs statuts.

  5. Intéressante discussion. Une précision: j’ai bel et bien mis en doute la déclaration d’Audiogram selon laquelle « Lhasa va bien ». C’était d’ailleurs le seul objectif de mon tweet d’hier soir, reproduit seulement en partie dans ce post. Des tweets retweetés à moitié, c’est aussi ça Twitter…

  6. Le hasard a fait que j’ai joué le premier cd de Lasha samedi après-midi dans l’auto.Les enfant ont demandés qui elle était; j’ai expliqué en parlent au présent.

    En effet la donne à changée.Au deuxième jour de cette nouvelle décennie le citoyen vient à nouveau de pousser dans les câbles la sphère médiatique traditionnelles.
    Dès demain dans les bureaux des médias d’Amérique, des penseurs tenteront de trouver la façon de prendre une place active dans le 2.0.

    A la défense des salles de nouvelles il est juste de garder en tête que les rumeurs de la mort de Lasha ont commencées a circuler samedi le 02.01.10 alors que les boss digéraient.

    J’ajoute aussi que l’identité de Lasha est de même nature de la Twitosphère .Une culture qui n’est pas grand public,une culture ignorée par les chercheurs de scoops.
    Ironie comment se fait-il que lorsque Rock Détente et QMI ont confirmé la nouvelle , cette dernière à commencé à voir sa valeur augmenter.
    Que veulent dire les mots ;source et confirmation à l’ère 2.0 ?

    Les prochains mois seront stimulants .

    P.s.Nous venons de perdre une grande artiste , je suis ravis de constater qu’à cause de cette histoire nous la garderons longtemps en mémoire.

    Philippe Fehmiu

  7. Quand les uns sont trop rapide les autres sont trop lent!

    Sur Showbizz.net ont annonce qu’elle est décédé « Lhasa de Sela est décédée
    Le 3 janvier 2010 – 18:44 | Marc Gadoury »

    En tous cas, je lui souhaite que tous s’arrange et qu’elle guérisse du cancer!

  8. Les pires dans l’histoire c’est @Audiogram_ qui ont utilisé la manière archaïque de faire taire une rumeur avec un gros mensonge en plein milieu de la crise. C’est en relation directe avec la manière de fonctionner des maisons de disques depuis 10 ans: complètement déconnectés. Encore ce soir 3 janvier 21h45, ils ne sont pas revenus sur leur écrit d’hier où ils disaient que tout allait bien.

  9. @MarcCassivi: Impossible de retweeter ton post en entier puisqu’il était trop long quand on ajoutait la source… Oui, c’est ça aussi, Twitter.

    @Philippe Fehmiu: «Ironie comment se fait-il que lorsque Rock Détente et QMI ont confirmé la nouvelle , cette dernière à commencé à voir sa valeur augmenter.» Grand mystère pour moi… Ils n’ont cependant pas «confirmé», mais plutôt fait état de la rumeur persistante.

    En ce qui concerne la manière dont Audiogram a géré le tout, je sens qu’on a pas fini d’en entendre parler…

  10. Marie-Julie : oui, je l’ai omis car nous avons tous été plus ou moins pris à parti pour avoir fait un RT dans cette histoire… Comme toi, j’ai discuté en privé avec Sylvain pour avoir sa version. Et, les leçons continuaient aujourd’hui entre médias et commentateurs des réseaux sociaux 🙂

    Marc Cassivi, d’être citée en partie, ça fait aussi partie de la vie de porte parole 😉 Et les fichus 140 caractères, nous font perdre parfois des plumes… Mais merci bcp de le préciser, car nous avons repris ce Tweet pour montrer que nous ne voulions pas lancer de fausses rumeurs. Je pense que ces quelques mots « va bien » ont vraiment déchaînés les internautes qui la savait malade.

    Philippe, tu as tout à fait raison sur la mécanique des salles de presse, il fallait donc s’attendre à ce que la machine se remette en marche aujourd’hui. Et oui, quand on veut voir une info confirmée, il faut encore un journaliste qui prend le téléphone et confirme avec quelques sources… Oui, les prochains mois seront bien remplis!

  11. What I find disgusting is that no one in the course of this « crisis » seems to have noticed that a 37 year old woman has died of cancer. All I see are a bunch of people on Twitter and Facebook *creating* a crisis around their own issues of social media and ignoring the fact that the only people who *needed* to know she had died were her immediate friends and family — and they already knew.

    She was a musician, not a diplomat or head of state. There is no public need for this information. Clearly the family wanted some privacy in their time of grief. Why was it so hard to respect that? Why did so many people feel the need to use this tragedy as their own personal grandstand? I am ashamed to be part of social media today; I feel it has taken a big leap into the realm of the tabloids. @AlloPolice anyone?

    (And yes, Audiogram needs to fire their PR department, but that discussion could easily have waited until the family was ready to announce the death.)

  12. Ping : Julie Fortin
  13. Blork : I think that is really what most people talked about first… I went back and read the conversations, it was all about sadness and cancer.

    Your point of view is shared by many, and by posting it you are taking part in that discussion.

  14. Ping : Nadia Seraiocco
  15. Ping : Guy Lambert
  16. Ping : Paul Wells
  17. Ping : Steve V.
  18. Ping : Eric Parazelli
  19. J’aimerais ajouter à cette discussion (que je trouve fort intéressante) qu’il est bon de noter qu’Audiogram a retiré tous les tweet publiés pendant cette « crise » dans la nuit de samedi à dimanche… Personnellement, je trouve que c’est aussi une erreur, ça me démontre uniquement une tentative d’effacer leur erreur sans donner d’explication, sans donner d’excuse… Une seconde mauvaise gestion de leur mauvaise gestion initiale. La suite de tout ça m’intéresse au plus haut point.

    @blork: a lot of people talked about Lhasa, posted some videos, posted music, shared memories… But you have to remember that this is the web… For a minute you read our posts about the crisis and all, there is many MANY hours of already-done mourning and remembering the artist. So don’t come here condemning what we are talking about. I am sure many other boards and discussions are all about the artist and no mention of the web 2.0 mishaps.

  20. Smumdax : j’ai vu cela, mais à ce point, c’est vain d’essayer d’effacer quoi que ce soit, même à la radio, dans les topos, on cite ce message exagérément enthousiaste qui devait stopper la rumeur. C’est une leçon pour eux, pour les entreprises et les internautes.

  21. Claude André : merci, et je vous offre mes plus sincères condoléances pour la perte de votre amie.

  22. Ping : Smumdax
  23. Ping : Nadia Seraiocco
  24. Merci Geoffroi. Votre déploiement minutieux des événements montre bien la mécanique des choses et votre analyse permet à tous les gens qui se sont trouvés dans cette tourmente de tirer quelques leçons. Car, au beau milieu des vagues, il est rarement le temps d’apprendre à nager… Et comme le disait Valmont ou son amie la de Merteuil, se sont souvent les meilleurs nageurs qui se noient.

  25. Ping : Michelle Blanc

Comments are closed.